F-1 : Hamilton signe sa 2ème victoire au Canada

F-1 : Hamilton signe sa 2ème victoire au Canada
La course s’est déroulée sous un ciel gris à l’image de la première ligne occupée par les Mercedes à l’issue de la séance de qualification. En effet, Hamilton a pris le dessus sur son coéquipier et sur Vettel. La Ferrari, dotée d’un nouveau turbo était rapide et a procuré, enfin, les sensations perdues aux pilotes et aux afficionados de la Scuderia. Riccardo semble avoir digéré la bourde de son équipe qui lui a coûté la victoire à Monaco et a hissé sa voiture à la 4 ème place derrière la Ferrari.
La course fut belle et animée puisque Vettel s’est imposé dès le départ devant les étoiles filantes. Cette envolée fabuleuse, il la doit à sa dextérité et à une erreur du pilote britannique qui encore une fois a fermé la porte à son coéquipier alors qu’il était en mauvaise posture.
Son compatriote, Nico Rosberg, n’a cessé de commettre des fautes qui lui ont valu de se retrouver au milieu du peloton handicapé par une crevaison lente laissant Vettel et Hamilton dans un mano-à-mano arbitré par la gestion de leurs pneumatiques.
Le premier rebondissement a lieu au 11ème tour puisque Jenson Button abandonne, moteur en feu. La course passe sous le régime de voiture de sécurité virtuelle.. A la faveur de la cadence ralentie des bolides, Vettel change de pneumatiques pour ressortir en 4 ème position. C’est l’erreur de stratégie à ne pas commettre. Hamilton est leader de la course mais pas pour longtemps. Ultra rapide, Vettel réalise des temps records et colle aux voitures de tête. Il prend la deuxième position au 20ème tour.
Cinq tours plus tard, c’est autour d’Hamilton de changer de gomme. Il ressort à 13 secondes de la Ferrari.
Parce qu’il a changé de gomme trop tôt, Vettel rentre au stand au 37ème tours pour chausser son bolide et redonne par la même occasion la première place à Lewis. La Mercedes et la Ferrari enchainaient les tours avec 5 secondes d’écart. A vitesse égale, l’unique chance pour Vettel de remporter la course, c’est que Hamilton commette une faute ou rentre au stand pour changer de pneus une seconde fois.
Rendu à l’évidence, Vettel laisse filer la Mercedes qui s’envole vers la victoire puisque la stratégie de l’équipe reposait sur un seul arrêt : ce fut la stratégie gagnante.
C’est la seconde fois consécutive que le champion du monde britannique monte sur la plus haute marche du podium. Il enregistre un retour en force devant son coéquipier qui a terminé à la 5 ème position.
Autre enseignement, c’est le retour de la puissance chez Ferrari. Désormais, le titre de champion du monde devient véritablement disputé avec les Red Bull et les Ferrari redevenues compétitives.
Pourvu que ça dure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.