Finale de la ligue des champions des clubs: Le WAC condamné à saisir le TAS
Finale de la ligue des champions des clubs: Le WAC condamné à saisir le TAS

Dans tous les cas de figure, le WAC de Casablanca est condamné à saisir le TAS en vue de s’approprier le trophée sur tapis vert.

Six jours après la décision du Comité Exécutif de la Confédération Africaine de Football qui consiste à rejouer le match retour EST vs WAC et dans un terrain neutre en dehors du territoire de la Tunisie, les deux clubs ne sont pas encore notifiés.
On croit savoir que ce soir, l’EST et le WAC vont recevoir la décision du Comité Exécutif de la CAF.

A en croire le consultant juridique de l’EST, la saisine du TAS est incontestable pour annuler cette décision et inquisitoriale pour les Tunisiens du Tarraji dont le slogan est un « État dans l’Etat »!
L’EST est bien rompu à ce genre de batailles juridico-sportives et va sans aucun doute persuader les arbitres du TAS pour avoir gain de cause en gardant le trophée de la Ligue des champions chez eux!

Le WAC de Casablanca doit à son tour en faire de même car il n’a rien à perdre.
Une bonne opportunité pour plaider le WAC gagnant en vertu de l’alinéa 4 de l’article 16 du règlement qui régit la Ligue des champions de la CAF.
VAR ou pas VAR, le WAC a été victime d’un dol déterminant.Il appartient au WAC de savoir choisir un bon avocat en étayant la preuve prima facie pour avoir gain de cause.

Dans cette histoire grotesque du match-retour EST vs WAC, la CAF a esquivé sa responsabilité qui incombe à sa Commission d’organisation Interclubs et aussi à la Fédération Tunisienne de Football.
Et si le TAS fait gagner l’un des deux clubs finalistes, c’est la CAF qui sera prise en sandwich !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.