Finances Publiques: Le déficit plonge à fin octobre…
Finances Publiques: Le déficit plonge à fin octobre…

Une fois de plus, le déficit accuse le coup avec une baisse évaluée à 16,7%.

Selon le bulletin mensuel de statistiques des Finances Publiques de la Trésorerie générale du Royaume à fin octobre 2019, l’exécution de la Loi de Finances fait ressortir une hausse de 6,7% des recettes ordinaires brutes résultant de la hausse des recettes douanières brutes de 3,3%, portée par l’accroissement de la Taxe Intérieure de Consommation – TIC – sur les produits énergétiques de 6,4% à 13,3 Mrds Dh et de la TVA à l’importation de 3,3% à 31,4 Mrds Dh, contrebalancée par la baisse des droits de douane de 1,2% à 7,8 Mrds Dh.

De son côté, la TIC sur les tabacs manufacturés a connu une augmentation de 6% à 9 Mrds Dh et des autres TIC de 11,3% à 1,5 Mrds Dh.
La fiscalité domestique signe une hausse de 3,5%, portée par des recettes de la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices de 2 Mrds Dh ainsi que l’IR qui progresse de 4,4% à 35,5 Mrds Dh, des hausses également enregistrées sur les droits d’enregistrement et de timbre de 2,2% à 13,6 Mrds Dh et de la TVA à l’intérieur de 7,2% à 23,7 Mrds Dh, contrebalancées par la baisse de l’IS de -3,3% à 38 Mrds Dh et des majorations de retard de 13,9% à 1,5 Mrds Dh.

Sur le volet emploi, le bulletin de la TGR relève un accroissement des dépenses ordinaires de 8,5% à 195,6 Mrds Dh intégrant la hausse de 6,4% des dépenses de biens et services à 148,8 Mrds Dh, de 10,3% des intérêts de la dette à 27,5 Mrds Dh, de 22,2% des émissions de la compensation à 12,5 Mrds Dh et de 29,4% des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux à 6,8 Mrds Dh.
Dans ces conditions, le solde ordinaire ressort positif à 7,3 Mrds Dh (contre un solde positif de 34 Mrds Dh l’année précédente).

Au final et compte tenu du solde positif de 4 Mrds Dh dégagé par les Comptes Spéciaux du Trésor –CST- et des services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA) et de la hausse de 6,3% des dépenses d’investissement à 50,7 Mrds Dh, le déficit budgétaire se creuse de 16,7% comparativement à la même période en 2018 à -39 Mrds Dh.

Financement interne en hausse:

Pour combler ce déficit, le Trésor a fait appel au financement intérieur pour un montant de 41,5 Mrds Dh à fin octobre 2019 contre 37,5 Mrds Dh une année auparavant.

La structure du financement intérieur laisse apparaître un recours au marché des adjudications pour un montant net de 18,1 Mrds Dh, une hausse des dépôts au Trésor de 3,2 Mrds Dh et une reconstitution des disponibilités du Trésor auprès de BANK AL-MAGHRIB pour 1,1 Mrd Dh.
De ce fait, l’encours de la dette intérieure a augmenté de 3,5% à 568,4 Mrds Dh par rapport à son niveau à fin décembre 2018.
Cette hausse résulte du recours du Trésor au marché des adjudications pour un montant net de 18,1 Mrds Dh comprenant 92,1 Mrds Dh de souscriptions et 74 Mrds Dh de remboursements.

Parallèlement, afin de réajuster le profil de la dette intérieure, le Trésor a procédé à des opérations d’échange de Bons d’un montant de 34,3 Mrds Dh à fin octobre.

Sur le plan du financement extérieur, les remboursements du principal de la dette extérieure se sont élevés à 7,6 Mrds Dh à fin octobre 2019 tandis que les tirages ont atteint 10,8 Mrds Dh, dont 8,2 Mrds Dh auprès de la BIRD et 2,3 Mrds Dh auprès de la BAD, faisant ressortir un flux positif de 3,1 Mrds Dh.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.