Flux migratoires en Méditerranée: La barre des 100.000 franchie…

Flux migratoires en Méditerranée La barre des 100.000 franchie…
Flux migratoires en Méditerranée La barre des 100.000 franchie…

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), le seuil des 100 000 arrivées de migrants en Europe par la Méditerranée a été franchie le 4 novembre 2018. C’est la cinquième année constitutive que la structure dépendante de l’Onu  fait ce constat. Sur toute l’année 2017, ils avaient été 154 827 (contre 337 773 en 2016).

Les 100 630 personnes, recensées précisément du 1er janvier au dimanche 4 novembre 2018, sont arrivées très majoritairement en Espagne (49 013). « L’année dernière, le nombre des arrivées a été atteint en juillet, tout comme en 2014. En 2015, les arrivées en Méditerranée ont franchi la barre des 100 000 en juin alors qu’en 2016, le nombre a été atteint dès février« , indique Joel Millman, porte-parole de l’OIM.

En Espagne, les arrivées ont été multipliés par deux mais ont été divisées par cinq en Italie (22 167). Elles restent pratiquement stables en Grèce (27 715).

Le Haut-Commissariat de l’Onu pour les réfugiés (HCR) précise que plus de 2 000 migrants et réfugiés sont morts depuis janvier 2018 en tentant de travers la Méditerranée pour rejoindre l’Europe. Dont plus de la moitié en essayant de rejoindre l’Italie. « La Méditerranée est depuis plusieurs années la voie maritime la plus meurtrière au monde pour les réfugiés et les migrants. Que cela continue d’être ainsi devrait être inacceptable pour tous« , souligne Charlie Yaxley, porte-parole du HCR.

Parallèlement, les garde-côtes libyens auraient permis de sauver ou intercepter 14 377 migrants dont 14 349 ont accepté de rentrer chez eux à bord de vols de retour humanitaire.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.