Football-Botola Pro: Une cagnotte de 120 MDH pour les clubs agréés soutenus par le MJS 

Football-Botola Pro: Une cagnotte de 120 MDH pour les clubs agréés soutenus par le MJS 
Football-Botola Pro: Une cagnotte de 120 MDH pour les clubs agréés soutenus par le MJS 

La réunion tenue jeudi dernier au sujet du ministère de la Jeunesse et des Sports avec les présidents des clubs de la Première Division dite BOTOLA PRO a gravité autour des objectifs des associations tels qu’ils sont légiférés dans leurs statuts notamment l’article 5.

Un soutien financier est prévu pour faciliter les tâches aux associations sportives agréées et assurer leur mutation en société sportive.

Sous la présidence du ministre de la Jeunesse et des Sports, M.Rachid Talbi Alami, s’est réuni avec les présidents des seize clubs de la BOTOLA PRO (Première Division).

En rappelant, l’objet statutaire des associations qui a un caractère d’intérêt général, ce qui est souligné dans le préambule de la loi 30-09 voire de l’article 26 de la Constitution, le ministre a décidé de s’engager à accompagner les clubs avec un soutien financier de l’ordre de 7,5 MDH pour chaque club: 5 MDH pour les associations sportives agréées et 2,5 MDH pour mettre en place une structure sociétaire dont la forme juridique a été arrêtée par la loi 30-09: une SA (Société Anonyme).

Bien sûr, précise une source officielle, « il ne s’agit pas d’un concours financier extensible à l’infini mais juste pour faciliter la transition des clubs pour passer d’un statut associatif amateur à un statut sociétaire professionnel ». Et d’ajouter que « le concours financier sera paraphé sur la base d’une convention d’objectifs avec la Fédération Royale Marocaine de Football. Le choix de la Fédération Royale Marocaine de Football n’est pas gratuit car cette dernière est la seule pour le moment qui a l’habilitation en vertu de la loi 30-09. Ce qui est un préalable pour signer une convention d’objectifs pourvu que les associations sportives soient agréées. »

Comme quoi, « on ne prête qu’aux riches ». Autrement dit, l’argent public ne va profiter qu’aux associations sportives agréées. L’heure a quand même sonné pour que les dépenses des deniers publiques ne soient plus justifiées par des primes de matches et de signature voire de salaires non déclarés au fisc.

Faut-il rappeler que les sociétés sportives peuvent bénéficier des subventions des collectivités territoriales, de l’État et des établissements publics ? C’est ce qu’on lit dans l’article Premier du décret d’application de la loi 30-09 sur fond d’un cahier des charges dont l’édiction est du ressort du ministre de la Jeunesse et des Sports.

Voici par ailleurs l’article 5 des statuts-types des associations sportives:

  • D’encadrer, d’encourager, sous toutes leurs formes, l’enseignement et la pratique des activités sportives conformément à l’éthique et aux règlements des fédérations sportives concernées notamment dans les disciplines de ………
  • De participer aux compétitions officielles et amicales organisées à l’échelle locale, régionale, nationale et éventuellement internationale sous l’égide de la Fédération Royale Marocaine de ………….
  • De créer une société sportive et y demeurer associée en cas de nécessité.
  • De participer à la création ou la création d’une société non sportive ou en être actionnaire.
  • De participer à la création ou la création d’une association non sportive ou l’affiliation à celle-ci.
  • D’établir des relations avec les associations de supporters qui soutiennent l’association et les inciter a respecter les lois et textes qui réglementent l’activité sportive et notamment celles relatives à la lutte contre la violence commise lors des rencontres et manifestations sportives ou à leur occasion,
  • D’organiser des journées de sensibilisation en faveur des sportifs dans le cadre de la lutte contre le dopage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.