Formule-1 : La révolution en piste ?

Après 21 Grands Prix, la saison de Formule 1 se terminera avec le duel opposant, pour la graal, Nico Roseberg et Lewis Hamilton, tous deux pilotes Mercedes. Si les courses se suivent et se ressemblent, en tête notamment, ce qui frustre nombre d’aficionados des pistes, c’est pour changer les choses que le boss de la F1, Bernie Ecclestone, envisage une révolution. « Deux courses de 40 minutes avec une pause de 40 minutes au milieu, où les pilotes pourraient être interviewés, les voitures retravaillées, attireraient plus de téléspectateurs, de diffuseurs, de sponsors, et les annonceurs adoreraient ça », détaille le grand argentier déjà en négociation avec le conglomérat US, Liberty Media, pour passer la main contre 8 milliards de dollars.
Pour appuyer sa démonstration, Ecclestone revient sur l’épisode brésilien où la course a été perturbée par la pluie forçant les organisateurs à l’interrompre à deux reprises. Bilan ? De très bonnes audiences ! « Les audiences ont augmenté pour le Grand Prix du Brésil. On avait une course longue, avec une grosse pluie et plusieurs crashs, mais cela a impliqué qu’on ait deux départs à cause du drapeau rouge et les gens se sont mis devant leur télé », détaille-t-il.
« Tous les sports américains ont des temps morts, principalement parce que le public américain ne peut pas se concentrer. Les gens sont partout les mêmes », poursuit Ecclestone. Les qualifications seraient également modifiées. Une première séance serait organisée le samedi pour le premier GP dont le classement déterminera la seconde course. En attendant, point de timing pour cette révolution. Suivie par 600 millions de téléspectateurs en 2009, la F-1 n’en attirait plus que 400 millions en 2015. Et la tendance ne devrait pas s’arranger. Dans trois ans, la F1 sera diffusée uniquement sur la télévision payante en Angleterre. Comme en France, en Espagne ou aux Pays-Bas…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.