Formule-1: Rosberg, le pilote de Melbourne

Grand Prix d’Australie-F-1 Rosberg, le maestro de Melbourne.
Alors qu’il lui a fallu trois grand prix avant de monter sur la plus haute marche du podium l’année dernière, l’heureux et chanceux Nico Rosberg peut croire en sa belle étoile en ce tout début de saison à Melbourne, en Australie.
Après la série de qualifications calamiteuses et de son départ raté comme celui d’Hamilton qui s’est adjugé la pôle position, ce sont les Ferrari qui ont mené la peloton pendant 19 tours avant la neutralisation de la course par les commissaires suite à la spectaculaire collision entre Alonso et Esteban Gutiérrez. Un choc à… 250 Km/h !
A la faveur de ce long arrêt aux stands, l’écurie Mercedes a choisi de chausser ses monoplaces de pneus medium alors que Ferrari a joué la carte des super tendres.
Une fois la piste nettoyée, la course a repris ses droits. Mais dès le 24 tours, Raïkonen a bord de sa Ferrari fut contraint de rentrer définitivement au stand alors que l’huile moteur prenait feu au dessus de sa tête !! Stoïque, le pilote finlandais laisse Vettel batailler seul pour ramener sa première victoire à la Scuderia.
Sachant qu’il sera contraint de repasser par les stands pour changer de gomme, Vettel se devait de cravacher histoire de gagner le plus de temps pour compenser un arrêt que les Mercedes ne feraient pas puisque les pneus medium se comportaient mieux en piste. Au 35è tour, Vettel s’arrête 4 longues secondes pour sortir derrière les flèches d’argent qui ont pris une avance logique de près de 21 secondes. Les 20 tours qui leur restent à parcourir avant le drapeau à damier devraient suffire à Vettel, selon les stratèges de Ferrari, pour passer devant ses « ennemies de toujours ».
Mais la course ne s’est pas déroulée comme prévue et elle a souri aux Mercedes qui, en réalité, n’ont pas besoin de ce coup de pouce tellement elles sont invincibles. Comme quoi, la chance sourit aux vainqueurs.
Ce fut une belle course, haletante qui s’est très bien terminée avec Alonso et Gutierrez saufs et un podium joyeux et rayonnant. Rendez vous dans 15 jours, sur les pistes du Bahreïn.
Formule-1: Rosberg, le pilote de Melbourne

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.