Forum Afrique développement : La 6ème édition sous le signe de la co-émergence

Forum Afrique développement : La 6ème édition sous le signe de la co-émergence
Forum Afrique développement : La 6ème édition sous le signe de la co-émergence

La 6e édition du Forum International Afrique Développement organisée par le groupe Attijariwafa bank s’est ouverte aujourd’hui sous la présidence de Julius Maada Bio, le Président de la République de Sierra Leone, invité d’honneur de cette édition placée sous le thème  « Quand l’Est rencontre l’Ouest ».

Le Président de la République de Sierra Leone, qui est accompagné à cette occasion par une forte délégation incluant plusieurs ministres dont celui  des Finances, celui  du Commerce et de l’Industrie, ainsi que le Président Directeur Général de la Sierra Leone Investment and Export Promotion Agency (SLIEPA),  a exprimé « sa sincère gratitude au Royaume du Maroc pour l’accueil d’un événement aussi remarquable » et a félicité « le leadership et la vision royale » et a salué « l’engagement du groupe Attijariwafa bank pour le développement du continent africain ».

De son côté, l’hôte de l’événement  Mohamed El Kettani, Président Directeur Général du groupe Attijariwafa bank, a déclaré dans son allocution d’ouverture que  « si l’économie mondiale a connu une phase d’expansion en 2018, le monde semble être entré à nouveau dans une phase d’essoufflement et d’incertitude grandissante.

En effet, l’escalade des tensions commerciales, les interrogations autour de la croissance en Asie ou du Brexit, semblent être à l’origine de nouvelles révisions à la baisse des rythmes de croissance économique et du commerce mondial par les institutions internationales.

Cela s’accompagne par une forte volatilité des cours pétroliers et produits de base depuis août 2018, sous l’effet notamment des tensions géopolitiques, mais aussi, du durcissement des conditions financières dans les pays émergents ».

En somme, il s’agit aux yeux du banquier d’une « combinaison d’opportunités et de menaces auxquelles fait face notre continent, souligne plus que jamais l’impératif des réformes structurelles et de l’approfondissement de l’intégration économique, afin de libérer davantage les énergies créatrices de richesses et de valeur ».

En fin d’intervention M. EL Kettani a invité l’ensemble des participants à réaffirmer « notre croyance dans un espace commun intégré porteur d’espoir et d’avenir, à rebours des tentations protectionnistes à l’œuvre au niveau international. Investissons dans notre capital humain, dans la promotion de la femme africaine, dans le renforcement de nos infrastructures, et dans la mise en œuvre de schémas de gouvernance crédibles. Œuvrons à la mise en place de projets concrets, porteurs d’une co-localisation bien pensée assurant création d’emplois et transferts d’expertise ».

Pour sa part, Abdallah Boureima, Président de la Commission Union Économique et Monétaire Ouest Africaine a présenté l’UMOA son histoire, son évolution et son bilan. Il a également rappelé les atouts de ce regroupement régional et son rôle dans la création de valeur au sein de l’Union et a précisé que « le secteur tertiaire, notamment les banques marocaines, a contribué à la croissance des pays de notre Union ».

Et en conclusion de son intervention, il a exprimé ses recommandations pour faire face aux défis que l’Afrique doit surmonter pour une meilleure inclusion des populations respectives. Prenant la parole, Dr Aklilu Hailemichael, vice-ministre des Affaires Etrangères chargé des Affaires Economiques et de la Diaspora en Ethiopie a insisté sur l’importance de « la coopération et des zones de libre-échange comme éléments importants et indispensables pour la stabilité économique et politique du Continent ». Pour sa part, Khoudia Mbaye, ministre de la Promotion des Investissements, des partenariats et du Développement des téléservices de l’Etat au Sénégal, s’est, quant à elle, exprimée au nom de Macky Sall, le Président de la République du Sénégal et de son Premier ministre Mohamed Boune Abdallah Dione pour « remercier le groupe Attijariwafa bank pour les efforts déployés afin de relever les défis les plus importants du continent, à savoir le financement de l’investissement et le développement du commerce intra-africain ».

Enfin, l’ambassadeur de la République Populaire de Chine, M Li Li,  s’est dit réjoui, lors de son intervention, du fait que : « le Maroc comme la Chine militent tous deux pour le pluralisme et s’attachent à soutenir l’Afrique dans son développement ». Et d’affirmer qu’« une coopération tripartite enrichira les relations bilatérales et apportera du profit aux peuples africains et chinois ».

Business as usual… 

Pour cette 6e édition, considérant les reconfigurations économiques mondiales actuelles, les enjeux et les opportunités de développement du continent, ainsi que le projet de la Zone de Libre-Échange Continentale Africaine, des experts économiques de renom et des décideurs politiques de premier plan se sont attelés à examiner les ressorts de l’intégration intra-régionale en matière de création de valeurs et d’opportunités à travers 2 plénières et différents panels : la première avait pour thème  « Accélérer l’intégration économique régionale », alors que  la seconde se focalisait sur « Le positif impact, garant d’une croissance solidaire et responsable ». S’agissant des panels, nouveauté annoncée lors de la 5e édition du Forum, le panel « Stand up for African Women Entrepreneurs » vient répondre aux défis qui se posent aux femmes entrepreneures africaines afin de fédérer les énergies et soutenir l’entrepreneuriat de ses femmes. « Stand up for African Women Entrepreneur » est un gage de reconnaissance et d’appui à l’engagement des femmes africaines et leur détermination à contribuer activement au développement du Continent africain. Le second panel aborde « le Digital, levier de croissance en Afrique : quelle contribution des jeunes Startupers Africains ? ». Á l’issue de ces plénières des recommandations seront formulées et retranscrites dans un Livre Blanc destiné à l’ensemble des décideurs africains concernés. Parallèlement aux plénières se tiennent le « Marché de l’Investissement », « Les rencontres B to B » et la « Signature de conventions ». Le « Marché de l’Investissement » convie cette année la Sierra Leone, en invité d’honneur, et 7 autres pays africains : le Cameroun, la Côte d’Ivoire, l’Égypte, l’Éthiopie, le Kenya, le Mali et le Rwanda qui présentent leurs plans nationaux de développement ainsi que les opportunités d’investissement dans les secteurs-clés, à forte croissance, afin d’atteindre leurs objectifs de développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.