Gaz: l’Onhym tempère l’enthousiasme de Sound Energy

Gaz: l’Onhym tempère l’enthousiasme de Sound Energy
La société britannique Sound Energy a annoncé en début de semaine la découverte de réserves significatives de gaz dans la région de Tendara. Elle envisage avec son partenaire marocain, OGIF, de demander une concession de production. Près de quatre mois après le début du forage dans la région de Tendara (province de Figuig, à l’est du Maroc), la compagnie Soud Energy annonce une découverte significative. Le communiqué rendu public ce 8 août fait état d’un écoulement de gaz stabilisé de 17,0 mmscf/D [millions de pieds cubes par jour], soit un potentiel de plus de 6 milliards de mètres cubes par an, selon les premières estimations. « Un chiffre nettement supérieur aux attentes initiales et qui représente un taux très commercialisable », affirment les responsables de Sound Energy. James Parsons, DG de la société, est convaincu que « le potentiel dans cette région pourrait transformer l’industrie du gaz marocain ». Sound Energy estime d’ailleurs que les réserves peuvent s’étendre au-delà de la zone identifiée et devrait lancer un troisième puits, d’ici la fin de l’année, pour confirmer cette découverte.
En attendant, la société, en collaboration avec la multinationale de services et équipements pétroliers Schlumberger, prépare le second puits (TE-7) qui devrait permettre d’augmenter le taux d’écoulement du réservoir principal. Ces résultats plus que prometteurs incitent Sound Energy à envisager de demander une concession de production, qui lui permettrait de débuter les travaux d’ingénierie nécessaires au lancement de l’extraction gazière. L’entreprise, qui détient 27,5% dans ce permis de recherche qui s’étend sur une superficie de 14.500 km2, affirme d’ailleurs que son partenaire marocain, Oil & Gas Investments Fund (OGIF), « a déjà manifesté son intérêt pour le financement, la construction et l’exploitation ».
En réaction, l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) calme un peu l’enthousiasme suscité par la « grosse découverte » de gaz de Sound Energy sur le permis de Tendrara (Figuig). Car « des essais de longue durée » devront être réalisés sur le puits TE6, qui avait été foré entre avril et juin 2016 jusqu’à 2.665 m de profondeur. Le forage de l’autre puits, le TE7, sera, quant à lui, entamé à partir de fin août, ce qui permettra de « disposer d’informations pour évaluer la zone », précise l’ONHYM. Ce dernier rappelle également que le potentiel et les ressources réserves de la zone ainsi que la productivité ne seront arrêtés qu’une fois le forage du puits TE7 effectué avec succès et que les résultats des tests et leurs interprétations confirment les résultats préliminaires de TE6.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.