Gaz nigérian: La route d’Alger ou la piste marocaine ?

Gaz nigérian La route d’Alger ou la piste marocaine 
Gaz nigérian La route d’Alger ou la piste marocaine 

Le projet de gazoduc devant relier le Nigéria au Maroc est-il tombé à l’eau ? Les informations en provenance d’Alger le laissent supposer puisque pas plus tard qu’hier lundi, l’Algérie et le Nigeria ont décidé de mener à terme la réalisation du projet de gazoduc reliant les deux pays en passant par le Niger. Le communiqué officiel sanctionnant la quatrième session de la Commission mixte bilatérale algéro-nigériane, tenue le 15 octobre à Alger, et coprésidée par le ministre algérien des Affaires étrangères Abdelader Messahel et son homologue nigérian Geoffrey Onyeama, en fait foi.  Le maga-projet de gazoduc Algérie-Nigeria, lancé dans les années 1980 par les deux pays, sera désormais parachevé puisqu’il est jugé «structurant qui est d’une importance cruciale pour les deux pays», a annoncé le communiqué tout en soulignant que les gouvernements des deux pays renouvelaient «une fois de plus, leur engagement ferme à le parachever au bénéfice de leurs peuples respectifs et des peuples de la sous-région».

Alger et Abuja «ont décidé, à cet égard, de mettre en place un groupe de travail conjoint qui tiendra sa première réunion dans le courant du premier trimestre 2019 en vue d’accélérer la mise en œuvre de ce grand projet», précise le même communiqué. Dans le même sens, les chefs de la diplomatie des deux pays ont soutenu que les études de ce mégaprojet «sont bien avancées». Bien que l’idée du gazoduc reliant le Nigeria à l’Algérie ait germé dans les années 1980, l’accord concrétisant la mise en œuvre du projet n’a été signé que le 3 juillet 2009 par les gouvernements du Niger, du Nigeria et de l’Algérie. Sa longueur est de 4 128 kilomètres et sa capacité annuelle de 30 milliards de mètres cubes. Il reliera Warri au Nigeria à Hassi R’Mel en Algérie en passant par le Niger. Il devrait permettre à ces pays d’avoir plus de parts dans le marché du gaz européen.

L’option marocaine s’annonçait compliquée en raison de la distance à parcourir par le gazoduc alors que pour l’Algérie, il suffit de raccorder le pipeline Algérie-Nigeria aux gazoducs traversant tout le Sahara algérien qui sont déjà opérationnels.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.