Gianni Infantino tire les oreilles au président de la CAF: Crimes et châtiments !
Gianni Infantino tire les oreilles au président de la CAF: Crimes et châtiments !

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, n’est pas allé par le dos de la cuillère. Au 83ème congrès de l’AIPS (Association Internationale de la Presse Sportive), il a appelé les choses par leurs noms quant aux dysfonctionnements graves qui ont éclaboussé la CAF.

Le sort d’Ahmad Ahmed, président du Comité Exécutif de la CAF et celui de Faouzi Lekjaâ en sa qualité deuxième vice-président et président de la Commission des Finances est paraît-il connu quand on se fie aux dernières déclarations du patron de la FIFA.
Faouzi Lekjaâ a beau jouer le thuriféraire avec des sorties médiatiques dont on déduit en filigrane qu’il cherche à éviter une sanction qui va certainement commencer par la comparution devant la commission d’Ethique de la FIFA. Mais Gianni Infantino ne l’a pas entendu de cette oreille et à malin, malin et demi!

Les détournements et la corruption sont prouvés quand on écoute Gianni Infantino qui ne mâche pas ses mots.
Il est allé à dire que « l’argent de la FIFA sert à développer le football dans le continent et non le mettre dans les poches des dirigeants« .
Allusion aux rémunérations qui ont été affectées illégalement aux présidents des fédérations nationales de football en Afrique.
Certains ont même bénéficié d’une prise en charge pour accomplir le pèlerinage à la Mecque.
« J’espère que le président de la CAF a réalisé que je vais être sévère contre la corruption. »a conclu Gianni Infantino.

Qu’attendent donc Ahmad Ahmed et ses acolytes pour mettre la clé sous le paillasson ?
Il suffit de lire le rapport du cabinet PwC qui a épinglé la gouvernance de la CAF pour se convaincre de la situation grave dans laquelle s’est enfoncée la CAF.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.