Gouvernance des fédérations sportives: Des dérives de trop!

Gouvernance des fédérations sportives: Des dérives de trop!
La gouvernance de la plupart des fédérations sportives laisse à désirer. Le régulateur régalien qui est le ministère de la Jeunesse et des Sports brille par son laxisme et sa nonchalance.
Certes Rachid Alami Talbi,  nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports,  ne peut à seul ni en quelques mois remédier à la situation. Certes,  l’audit qui sera opérationnel dans une semaine pour « éplucher » les finances de 22 fédérations sportives est un préalable pour prendre les bonnes décisions pour pallier les dysfonctionnements qui minent le fonctionnement des fédérations sportives. Cependant,  il y a des urgences quant à certaines fédérations sportives dont les décideurs doivent être mis en demeure. C’est le cas et non des moindres des fédés des Échecs,  de Tennis de Table, de la Voile, de la Boxe et du Basket-ball. Derrière les querelles intestines entre dirigeants et leurs  sempiternelles philippiques, se cachent les conflits d’intérêt et les appétits personnels avec la complicité de certains quidams de ladite direction du sport. Car cette direction au lieu d’être une administration d’impulsion qui brosse sa stratégie sur la promotion du sport, elle est devenue source de problèmes!
Voilà pourquoi,  le nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports doit prendre illico presto le taureau par les cornes en commençant par extirper  des mauvaises herbes, semées par ses prédécesseurs du Mouvement Poupulaire dans le ministère,  et à mettre en demeure les fédérations sportives les plus défaillantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.