Gouvernement El Othmani: Résultats « positifs » et autres engagements
Gouvernement El Othmani: Résultats « positifs » et autres engagements

On n’est jamais mieux servi que par soi même.
C’est ce qui ressort de la dernière sortie du patron de l’Exécutif qui s’est évertué à présenter le bilan à mi-mandat de l’action gouvernementale sous les meilleurs auspices qui soient.

Le gouvernement appréhende la deuxième moitié de son mandat avec détermination, volonté et une plus large coopération, dans l’optique d’accomplir davantage de réalisations au profit des citoyens et de la Patrie, a indiqué, jeudi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.

S’exprimant à l’ouverture de la réunion du Conseil du gouvernement, le chef de l’Exécutif a réitéré sa détermination à consentir des efforts accrus afin de réaliser un meilleur bilan dans ce qui reste du mandat gouvernemental, estimant que le bilan du mi-mandat reste « généralement positif ».
Comme il a rappelé que « l’Exécutif est soucieux de s’acquitter de son devoir, au service du pays, sous la conduite sage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, qui veille sur un ensemble de mesures et de stratégies à fort impact sur le pays et la vie du citoyen ».

S’agissant du bilan d’étape, S.E. El Otmani a fait savoir que de nombreuses réalisations ont été accomplies à la faveur d’une kyrielle de mesures importantes, dont une bonne partie témoignent de courage et de détermination dans la prise de décisions ayant un effet important sur l’économie nationale, citant dans ce sens la récupération des arriérés de la TVA cumulées depuis 15 années et qui a un impact sur les entreprises ainsi que sur les institutions et les sociétés publiques.

Notant l’amélioration de nombre d’indicateurs économiques durant les premiers mois de l’année en cours, dont l’augmentation relative des crédits d’investissement et de consommation, et de l’accès des entreprises à des prêts octroyés par la Caisse centrale de garantie, il a affirmé que cette amélioration a eu un impact positif sur la vie de l’entreprise et sur la hausse inédite du nombre d’entreprises créées, au moment où le nombre de celles en difficultés ou en faillite est en baisse.

Par ailleurs, le Chef du gouvernement a souligné que l’accord tripartite sur le dialogue social, signé le 25 avril dernier, et qui stipule une augmentation générale des salaires « aura une incidence directe sur le citoyen », concédant que certaines réformes ne sont ressenties par le citoyen et par l’entreprise que sur le moyen terme.

Le gouvernement est toujours confronté à des défis, des objectifs et des promesses contenus dans le programme gouvernemental, qu’il doit exécuter, a-t-il poursuivi.

En matière de législation, le chef de la majorité a loué le travail et les efforts de tous les secteurs ainsi que le rôle majeur du Secrétariat général du gouvernement dans la validation des lois à une cadence élevée et régulière, rappelant l’approbation par le gouvernement, en deux dans, de 150 projets de loi et de près de 150 décrets d’application, se rapportant principalement aux lois organiques, telle que la réforme des Centre régionaux d’investissement, la charte de déconcentration, la loi cadre de l’éducation et de la formation et la loi relative aux terres des communautés soulaliyates.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.