Guerre commerciale sino-américaine : Pékin passe à la contre-attaque
Guerre commerciale sino-américaine : Pékin passe à la contre-attaque

La Chine a annoncé lundi son intention d’imposer des droits de douane sur 60 milliards de dollars (53,4 milliards d’euros) de produits américains, trois jours après l’entrée en vigueur d’un nouveau relèvement par les Etats-Unis de leurs propres tarifs douaniers visant Pékin.

Les nouveaux droits, qui s’appliqueront le 1er juin, concerneront quelque 5.140 produits américains et s’échelonneront de 5% à 25%, a précisé le ministère des Finances dans un communiqué.

Washington a relevé vendredi de 10% à 25% les droits touchant plusieurs milliers de produits importés de Chine pour un montant total de 200 milliards de dollars.

Le gouvernement chinois avait annoncé dans la foulée qu’il répliquerait aux nouveaux tarifs douaniers américains mais n’avait pas encore détaillé jusqu’ici les mesures qu’il entendait prendre.

L’annonce de lundi marque ainsi une nouvelle dégradation des relations commerciales sino-américaines, qui se sont brutalement crispées début mai, Washington accusant Pékin d’avoir fait marche arrière dans les négociations commerciales que les deux parties mènent depuis plusieurs mois.

Plus tôt lundi, Donald Trump avait mis en garde la Chine contre toute mesure de rétorsion au dernier relèvement des droits de douane imposé vendredi par les Etats-Unis.

Il n’y a « aucune raison que le consommateur américain finance les droits de douane, qui entrent en vigueur aujourd’hui(…). La Chine ne doit pas riposter, cela ne ferait qu’aggraver les choses! », a écrit le président américain sur Twitter. « Je dis ouvertement au président Xi et à tous mes nombreux amis en Chine que la Chine sera très durement touchée si vous ne concluez pas un accord, parce que les entreprises seront alors obligées de quitter la Chine pour d’autres pays. Trop cher d’acheter en Chine. Vous aviez un formidable accord, presque bouclé, et vous avez fait machine arrière! », a continué D. Trump à ce propos.

Auparavant, le ministère chinois des Affaires étrangères avait réaffirmé la détermination de Pékin à  faire face à la menace de Washington de relever les tarifs douaniers sur l’ensemble des importations chinoises. « La Chine ne cédera pas aux pressions extérieures. Nous avons la confiance et la capacité nécessaires pour défendre nos droits légitimes », avait déclaré un porte-parole du ministère en réponse à une question sur la menace de D. Trump.

Les médias officiels chinois ont continué lundi de réaffirmer que la porte de la Chine était toujours ouverte aux négociations, tout en jurant de préserver les intérêts et la dignité du pays.

L’annonce des mesures de rétorsion de la Chine a provoqué un nouveau regain d’aversion au risque sur les marchés financiers, les investisseurs s’inquiétant de l’impact des tensions commerciales sur la croissance économique mondiale, déjà en voie de ralentissement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.