Hygiène et salubrité publique: L’Institut Pasteur au secours des collectivités territoriale
Hygiène et salubrité publique: L’Institut Pasteur au secours des collectivités territoriale

Une convention de partenariat a été signée, vendredi à Rabat, entre la Direction générale des collectivités locales (DGCL) et l’Institut Pasteur du Maroc, dans l’objectif d’appuyer la stratégie d’accompagnement des collectivités territoriales et de renforcer leurs capacités dans le domaine de l’hygiène et de la salubrité publiques.

Les axes majeurs de cette convention, signée par Khalid Safir, wali directeur général des collectivités locales, et Abderrahmane El Maaroufi, directeur de l’Institut Pasteur du Maroc, visent la mise en place d’un cadre de partenariat permettant de répondre aux aspirations des collectivités territoriales pour l’amélioration des services liés à l’hygiène et à la salubrité publiques.

À cette occasion, Laila Hammouchi, Directrice de la planification et de l’équipement à la DGCL, a souligné que cette convention tend à renforcer les capacités des collectivités locales et les appuyer dans leurs efforts en matière de salubrité, afin qu’elles puissent s’acquitter de manière scientifique de leurs missions dans ce domaine vital.

Pour sa part, A. El Maaroufi a relevé que cette convention met en place un plan d’actions à travers lequel l’Institut Pasteur mobilisera ses compétences et son expertise technique et scientifique pour accompagner la DGCL dans la concrétisation de son plan d’encadrement et d’accompagnement dans le but de développer les capacités des collectivités territoriales pour qu’elles puissent accomplir leurs missions avec efficacité dans le cadre du chantier de la régionalisation avancée.

Il a, à cet égard, relevé que l’Institut Pasteur apportera un soutien technique, à travers la formation et le développement des capacités de tous les intervenants au niveau des collectivités locales, en ce qui concerne la lutte contre les maladies et les facteurs liés à l’hygiène et à l’environnement et qui sont susceptibles de poser des risques sur la santé.

À noter que dans le cadre des efforts déployés pour accompagner et soutenir les collectivités territoriales dans l’exercice de leurs compétences, la DGCL a reçu une délégation de l’Institut Pasteur France qui a présenté un projet de partenariat autour de la surveillance et du contrôle de la rage, en vue d’une intervention efficace et rapide sur la base de l’optimisation des moyens de lutte et du renforcement des capacités des acteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.