IDE en région MENA: Le Royaume à la 4ème position… 
IDE en région MENA: Le Royaume à la 4ème position… 

Selon le dernier rapport de la Société arabe pour la garantie des investissements et du crédit à l’exportation (Dhaman), le Maroc s’est placé au titre de l’année 2019, à la 4e place des pays arabes qui attirent le plus d’investissements étrangers dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA).

Avec 71 nouveaux projets attirés au titre de l’année 2018 pour un total de 4,48 milliards de dollars et 15.351 emplois, le Royaume confirme sa progression entamée depuis 2013 en matière d’IDE.
C’est ce qui ressort du rapport de la Société arabe pour la garantie des investissements et du crédit à l’exportation (Dhaman) qui relève que le Royaume, en matière d’attractivité des IDE,  est passé de la 80e place en 2013 à la 69e position en 2019.

Cela est le résultat de la stratégie adoptée par le royaume pour ce qui est de l’encouragement des investissements, nationaux tout aussi bien qu’étrangers, dans les différents secteurs d’activités qu’il héberge.
Sur les 361,7 milliards de dollars d’investissements arabes, le Maroc s’est accaparé une part de 4,5 %, alors que l’Égypte est venue en tête avec une part de 25,2 %, suivi de l’Arabie Saoudite (9,6 %), le Sultanat d’Oman (8,3 %), l’Algérie (6,9 %), la Jordanie (6,7 %), la Libye (6,4 %), les UAE (6,1 %), l’Irak (5,8 %), le Bahreïn (4 %), le Liban (3,3 %), la Syrie (2,9 %), la Tunisie (2,1 %), le Soudan (1,2 %), le Koweït (1,1 %), le Yémen (1,1 %), le Djibouti (1 %) et la Palestine (0,3 %).

Concernant l’attractivité des pays arabes pour les IDE, ceux-ci se sont placés à la 5e place (38,4 points), sur un total de 7 régions, des zones qui attirent le plus d’investissements.
La zone arabe se place ainsi avant le sud de l’Asie (36,9 points) et derrière l’Amérique latine et les Caraïbes (38,6 points).

Concernant l’attractivité des pays arabes pour les IDE, ceux-ci se sont placés à la 5e place (38,4 points), sur un total de 7 régions, des zones qui attirent le plus d’investissements.
La zone arabe se place ainsi avant le sud de l’Asie (36,9 points) et derrière l’Amérique latine et les Caraïbes (38,6 points).

Pour ce qui est des secteurs les plus actifs, de 2008 à 2018, l’immobilier reste le plus représenté dans le rapport, puisqu’il détient une part de 63,6 % (64,4 % en 2008).
Toutefois, le Rapport relève que la tendance a changé sur une décennie, puisque l’on est passé d’un modèle basé sur les produits de grande consommation, les matières premières et les énergies, à un autre basé sur les services, les télécoms et les énergies renouvelables

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.