Impasse politique au Koweït :La corruption fait tomber le gouvernement
Impasse politique au Koweït :La corruption fait tomber le gouvernement

Le Premier ministre koweïtien, Cheikh Jaber al-Moubarak al-Ahmad al-Sabah, a présenté, jeudi, sa démission, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Tareq Al-Muzrem.
Une démission qui fait suite à des manifestations qui dénonçaient, il y a quelques jours, la corruption endémique qui sévit dans le pays.

Le Premier ministre avait présenté la démission du gouvernement à Cheikh Sabah Al-Ahmad Al Jaber Al-Sabah, l’Émir du Koweït, en vue de « réorganiser le travail ministériel », a indiqué le responsable koweïtien.

Cette démission intervient un jour après les auditions de la ministre des Travaux publics et du Logement, Jinan Boushahri, et du ministre de l’Intérieur, Khalid al-Jarrah al-Sabah, qui ont finalement abouti au dépôt d’une motion de retrait de confiance à leur encontre.

La ministre des Travaux publics a ensuite présenté sa démission du gouvernement, tandis que le président de l’Assemblée nationale (Parlement), Marzouq Al-Ghanim, a fixé à mercredi prochain la date du vote sur la motion de retrait de confiance au ministre de l’Intérieur.

Ce gouvernement, formé en décembre 2017, est le septième gouvernement présidé par Jaber al-Sabah à démissionner.
Il faut dire que la gestion des affaires du pays largement entachée par une corruption endémique a attisé l’ire des élus et de la population.
Reste à savoir si la démission équivaudra à une planche de salut pour Jaber al-Sabah ou, a contrario, suscitera une vaste opération de moralisation…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.