Implants dentaires: Bientôt obsolètes…

Implants dentaires: Bientôt obsolètes…

 

Et si une dent perdue est remplacée par les cellules souches de votre corps, et la dent commence à apparaître toute seule aux tissus environnants ? Cela stimule le processus de régénération et mène à la reconstitution de la dent dans un temps record, ce qui peut signifier littéralement et dans un avenir proche la fin des chirurgies dentaires coûteuses utilisées en vue de remplacer la dent perdue ou endommagée. Aux Etats Unis, des chercheurs avancent que ce processus chamboulera dans les années à venir le domaine de la santé bucco-dentaire, compte tenu des risques actuels associés aux implants dentaires. Surtout que les recherches révèlent que les implants dentaires peuvent accentuer le risque de vulnérabilité face aux maladies, telles que les maladies cardiovasculaires, la maladie du foie, l’insuffisance rénale, etc…Les implants dentaires sont effectués à présent sans test préalable de biocompatibilité, qui porte sur les propriétés des matières biologiquement compatibles avec les tissus du corps. Ledit test garantit que les matières introduites dans notre corps sont entièrement inoffensives.

Les implants sont utilisés généralement aux lieux d’extraction où les cavitations (inflammation) sont déjà en cours de développement. Les maladies auto-immunes peuvent être aggravées, elles ont généralement lieu après l’introduction d’implants métalliques.

De plus, un phénomène connu sous le nom de galvanisme oral se produit lorsque deux métaux dissemblables sont en bouche, ce qui donne lieu à une batterie qui conduira essentiellement les ions du métal tout en générant de l’électricité. « Nos corps dépendent des signaux électriques afin de faire fonctionner des systèmes biologiques, et lorsque nous introduisons un nouveau signal électrique étranger, cela peut interférer avec ces processus et provoquer des déséquilibres pouvant mener à des problèmes de santé », signalent les spécialistes.

Actuellement, les dentistes se limitent aux procédures disponibles de nos jours, toutefois le docteur Jeremy Mao et son équipe conduisent présentement une recherche sur les cellules souches en vue d’approfondir leurs constatations, et cette recherche peut éventuellement être utilisée afin de traiter une quelconque affection telle les os fracturés et les troubles génétiques.

Le docteur Mao souligne que la procédure est à présent en phase de recherche et n’est pas encore disponible pour le public, mais elle devrait l’être dans un avenir proche. Reste une chose que le commun des mortels oublie : la bonne santé bucco-dentaire provient de la bonne santé globale.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici