Importation de blé tendre: Du grain à moudre pour les Français
Importation de blé tendre: Du grain à moudre pour les Français

Les exportateurs français de blé tendre comptent faire passer leur part dans les approvisionnements du Maroc de 54 % en 2018/2019 à 65 % pour la campagne 2019/2020.
Ces besoins du Royaume devraient atteindre durant ladite saison 3,8 millions de tonnes contre 2,6 millions de tonnes en 2018/2019, selon les statistiques de l’Office national interprofessionnel des céréales et légumineuses (ONICL).

Les acteurs français entendent grappiller en 2019/2020, quelques parts sur le marché marocain face à leurs concurrents de la mer Noire, rapporte l’agence Reuters.

Cette perspective d’une progression des expéditions françaises est à mettre en lien avec la récente révision par les autorités des tarifs à l’importation, appliqués au blé tendre et ses produits dérivés.

Ces droits de douane s’élevant à 135 % entre juin et septembre ont été réduits à 35 %, le 1er octobre dernier pour booster les stocks nationaux qui ne pourront couvrir les besoins des minoteries industrielles que pour 2,7 mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.