« Inclusion financière et digitale, nouveaux catalyseurs d’opportunités pour les TPE »,  est le thème retenu pour la 5ème édition du Forum international de la TPE. Objectif : mener une réflexion avec les institutionnels, experts et spécialistes du monde de l’inclusion financière et digitale, autour de l’accès aux services financiers et aux moyens de paiement et de leur utilisation.

Organisée par Attitudes Conseil, en partenariat avec le Centre Mohammed VI de Soutien à la Microfinance Solidaire, sous l’égide du ministère de l’Industrie, de Commerce et de ‘Investissement Numérique, et du ministère du Travail et de l’Insertion Professionnelle, cette conférence a été l’occasion de débattre de plusieurs thématiques portant notamment sur les défis et opportunités de l’inclusion financière et digitale au Maroc pour les TPE, auto-entrepreneurs et les micro-entreprises, et sur l’innovation dans les produits et services financiers, les perspectives et défis du système financier pour l’inclusion financière.  S’exprimant à l’ouverture du Forum international de la TPE, Mohamed Yatim a indiqué que l’inclusion financière et digitale s’inscrit dans le cadre des priorités du gouvernement et du Plan national de promotion de l’emploi qui vise à faciliter l’accès à l’emploi et à développer le capital humain et renforcer ses capacités. « Les TPE constituent un levier de développement économique et social et un facteur contribuant à améliorer le niveau de vie des populations, créer de la richesse et promouvoir l’investissement national surtout pour un pays comme le Maroc, en plein essor économique », a-t-il noté. « D’où vient la nécessité de mettre en place un système de financement solide et un dispositif digital intégré en vue de pérenniser le processus de la promotion de ces entreprises, relever le défi de l’emploi et réduire le taux de chômage notamment parmi les jeunes », a-t-il ajouté. Pour sa part, le directeur du Centre Mohammed VI de Soutien à la microfinance solidaire, Mohammed Idrissi Sghiouar, a indiqué que cette rencontre se tient en application des Hautes orientations royales concernant la nécessité de procéder à un examen approfondi des mécanismes et des programmes d’appui public à l’emploi des jeunes, et se trouve au centre des préoccupations du centre qui œuvre à adopter des systèmes efficaces pour encourager les jeunes à l’auto-emploi. Il a de même mis l’accent sur l’importance de l’accompagnement, la formation, l’appui à la commercialisation et les études du marché dans la promotion de la très petite entreprise, la micro entreprise et le micro-entrepreneuriat. Selon M. Idrissi, l’inclusion financière et digitale offre des opportunités d’affaires de nature à stimuler les offres d’emploi dans des régions où l’activité économique est faible. De son côté, la présidente du FITPE, Amal Chérif Haouat, a mis l’accent sur l’apport de la transformation digitale et de la révolution numérique pour le Maroc, tout en mettant en avant le rôle des petites et moyennes entreprises en tant que moteur de croissance de tous les pays, mais qui sans innovation et technologie, n’arriveraient jamais à se développer dans un monde de plus en plus mondialisé. « Le digital peut en effet permettre aux TPE de s’affranchir du processus de développement traditionnel pour gagner en productivité, et accélérer leur croissance économique, mais aussi de gérer leurs affaires plus efficacement et d’étendre leurs activités ailleurs », a-t-elle dit. Le Forum international de la TPE est un bel exemple du partenariat public privé, dont l’objectif est d’informer et sensibiliser sur les services d’appui financier et non-financier pour les TPE, a-t-elle insisté, notant que c’est une occasion pour approfondir le débat entre les pionniers des nouvelles technologies, des dirigeants du secteur public et privé, et des acteurs du développement numérique, qui ont en commun la volonté de construire une économie numérique durable et inclusive au Maroc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.