Infrastructures et Équipements sportifs: Quid des normes de l’homologation?

Infrastructures et Équipements sportifs: Qui des normes de l'homologation?

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

Quelle fut la consternation de Rachid Talbi Alami, ministre de la Jeunesse et des Sports,  il y a cinq mois quand il a découvert l’absence des normes techniques pour homologuer les infrastructures et les équipements sportifs!
Si l’édiction des règles techniques des équipements sportifs est du ressort des fédérations sportives comme le stipule l’article 78 de la loi 30-09, le reste relève des prérogatives régaliennes du ministère de la Jeunesse et des Sports. Le reste c’est « les règles propres à la sécurité des compétitions et sportives ainsi que les règles prises pour leur organisation » » les normes techniques des installations sportives spécifiques à la discipline sportive concernée , aux règles d’hygiène  (…) » « La conception et l’aménagement des installations sportives » , tout ça doit être homologué par le ministère de la Jeunesse et des Sports quand on se réfère aux articles 78,79 et 80 de la loi sur le sport.
Mais avant la promulgation des textes réglementaires par le ministre de la Jeunesse et des Sports, les normes doivent passer préalablement par les fourches caudines de L’IMANOR  (Institut Marocain de Normalisation ), un établissement semi-public qui avait vu le jour en 2014 suite au dahir relatif à la normalisation, à la certification et à l’accréditation.
La régulation du secteur sportif commence d’abord par l’application des textes. Leur absence en dit long sur les prédécesseurs de Rachid Talbi Alami. Des ministres bons à rien qui se complaisaient dans cette situation chaotique en transformant le ministère de la Jeunesse et des Sports en impuissance publique!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.