Instabilité au Burkina Faso: La peur s’installe dans le Soum
Instabilité au Burkina Faso: La peur s’installe dans le Soum

La peur est de retour au Burkina Faso qui endure les affres d’un djihadisme transfrontalier.
Des hommes armés ont lancé un ultimatum aux populations de la commune de Tongomayel, dans la province du Soum.
Les habitants ont 72 h pour quitter les lieux sous peine de représailles.

Mardi dernier, des hommes armés, ont débarqué à Tongomayel pour réunir la population et prêcher.
Après quoi, ils donnent quelques jours aux populations pour quitter la commune.
Pas moins de 2000 personnes ont fui avec ce qu’elles peuvent emporter comme effets personnels.
Les habitants qui ont fui leur localité ont rejoint la ville de Djibo ou des hameaux de culture.

« Ces hommes armés n’ont pas dit ce qu’ils veulent faire de la ville » selon une autorité locale.
Aucune présence des forces de défense et de sécurité n’est pour l’heure signalée.
La police et le détachement militaire qui étaient sur place ont quitté les lieux il y a plusieurs semaines suite à des attaques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.