La CDT change de tête: A. Zaër succède à N. Amaoui

La CDT change de tête A. Zaër succède à N. Amaoui
La CDT change de tête A. Zaër succède à N. Amaoui

Contrairement aux pronostics ayant circulé avant la tenue du 6è Congrès de la Confédération démocratique du travail (CDT) qui s’est déroulé du 23 au 25 novembre à Bouznika, la question de la succession de Noubir Amaoui, patron de la centrale depuis sa création, a bel et bien été inscrite à l’ordre du jour. Et c’est bien Abdelkader Zaër qui a été choisi pour le remplacer à la tête de cette centrale qui compte plusieurs courants proches de la gauche dite radicale. Un choix controversé au regard des modalités mises en pratique, l’option du Congrès électif ayant fait long feu, ce qui a poussé nombre de « vieux routiers » de la Confédération à se retirer du Congrès.

Quoi qu’il en soit, le successeur d’Amaoui a fait part de sa détermination à oeuvrer, durant son mandat, à promouvoir l’action syndicale conformément aux orientations de la CDT en vue de contribuer aussi bien à l’amélioration de la productivité que des conditions de travail sur les plans matériel et moral, tout en veillant au respect de la loi. Il a aussi assuré que son programme à la tête de la CDT sera appliqué conformément à un agenda fixant les priorités en matière de développement de l’action syndicale en vue de satisfaire les revendications sociales.

  1. Zaër a par ailleurs insisté sur l’importance du dialogue et des négociations entre toutes les parties concernées dans le cadre des conventions collectives, et au respect du Code de travail pour faire face aux conflits sociaux.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.