La diagonale des cornes:  Privés de brochettes, cette année ?

Même par les temps de canicule qui sévissent dans le pays, les Marocains rêvent du feu de braise et de méchoui. Ils n’ont pour fixation que pour le mouton de l’Aïd et les belles brochettes. De quoi faire oublier les miasmes d’un quotidien marqué au sceau d’une tension politiques des plus palpitantes.

Le pays s’inscrit donc dans une diagonale des cornes. Et les supputations vont bon train entre ceux qui privilégient le Sardi et ceux qui lorgnent plutôt vers le Demman. Chacun y va de son couplet sur le taux de cholestérol et la conduite de l’élevage. Bref, le mouton se transforme en match de foot. Et chacun croit qu’il est fondé d’être le sélectionneur.

En face, au ministère de l’Agriculture, on s’échine à rassurer la population sur la santé de « fer » de l’élevage ovin. Pas de craintes à se faire puisque les éleveurs ont été sensibilisés aux méfaits du « dopage », les anabolisants étant de la partie pour épater la galerie, et l’ONSSA mobilisée. Cela sans parler des autres acteurs qui quadrillent le territoire pour sanctionner les fraudeurs. Ceux qui, hier encore, n’hésitaient pas à nourrir le bétail aux fientes récoltées à même les fermes avicoles.

Mais il faut croire que la communication officielle a encore des ratés en la matière. Car de l’avis de nombre d’acteurs de la filière viande, les moutons ne sont pas en si brillante santé. Les pauvres bêtes seraient affectés d’une épizootie qui si elle se développe à tout le territoire risquerait de mettre sur le carreau nombre d’éleveurs. Et lorsqu’on sait que le cheptel est la cagnotte de l’agriculteur, pas la peine de faire un dessin…

En tout cas, le plus important reste la santé du consommateur. Et si les moutons deviennent fous à lier, (on soupçonne l’envahissement du système nerveux des ovins par des parasites qui les enkystent), mieux vaut tenir alertée l’opinion pour éviter le pire. La putréfaction de la viande étant un moindre mal…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.