La mode est au « gilet jaune » Des supporters aux techniciens…

Les supporters de l’AS FAR n’ont pas hésité à sacrifier à la mode en habillant leur colère contre les micmacs qui alimentent la chronique du club de foot r’bati de « gilets jaunes ». C’était il y a quelques jours. Dès lors, il ne faudrait surtout pas s’attendre à ce que le commerce des gilets jaunes ne soit porté aux nues à l’heure où les raisons de la colère ne manquent pas dans le pays. On peut aisément imaginer les tribunes des stades de foot drapées de « gilets jaunes » qui entonnent leurs chants contre ce qui ne tourne pas rond dans le pays. Même si les aficionados des grands clubs restent particulièrement jaloux en ce qui concerne la couleur des clubs qu’ils chérissent par dessus tout. Un rajaoui en gilet jaune peut étonner plus d’un. Mais contre mauvaise fortune, il peut faire bon cœur…

En attendant, il est fort à propos que de relever que les syndicalistes n’hésitent plus, chez nous, à adopter la formule magique qui a fait des émules ailleurs qu’en France où les gilets jaunes donnent de l’urticaire aux décideurs comme aux intermédiaires incapables d’avoir pressenti l’ampleur du malaise social. La preuve nous est donnée par l’Union Marocaine de Techniciens (UMTEC) qui a appelé ses affiliés, soit les techniciens de tous les secteurs, à porter des gilets jaunes en guise de protestation lors de la semaine de colère décidée par leur syndicat. Ainsi, depuis lundi et jusqu’au au 21 décembre, l’UMTEC appelle à manifester en portant des gilets jaunes pour se faire entendre par un gouvernement qui fait preuve de surdité face à leurs doléances. Cette Union veut ainsi démontrer que ses affiliés sont très remontés contre l’Exécutif qui a préféré, lui, reléguer son cahier revendicatif aux oubliettes ! Voilà pourquoi une marée de gilets jaunes marquera les divers centres de travail concernés les 17, 18 et 21 décembre avant le point d’orgue prévu, lui, à l’échelle nationale, les 19 et 20 décembre.

Rien d’étonnant à ce qu’après l’UMTEC, d’autres syndicats suivent le mouvement. Histoire de faire pression là où ça fait mal à l’actuel gouvernement qui n’a en rien honoré ses engagements en matière de dialogue social. Le Maroc sera-t-il drapé à l’occasion d’un tapis de gilets jaunes ? C’est à craindre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.