Les points noirs du secteur de la santé a été dénoncée par les médecins des hôpitaux publics qui ont troqué la blouse blanche contre une noire. Un acte de protestation, prélude à une marche nationale, reportée à la fin de ce mois.

Prévue initialement pour le 15 avril, l’appel à la marche nationale a été renvoyée à une autre date pour ne pas éclipser les mouvements de protestation observés depuis plusieurs jours par les étudiants en médecine.

Ces dernier s’opposent à la décision d’Anas Doukkali, ministre de la Santé, d’ouvrir les hôpitaux publics aux médecins lauréats des instituts et universités privés. Pour soutenir ce mouvement estudiantin, les médecins du secteur public viennent de décider que leur marche nationale de protestation aura lieu à la fin du mois d’avril.

Le Syndicat indépendant des médecins du secteur public n’entend rien lâcher. En portant des blouses noires, les médecins attirent l’attention sur l’état délétère dans lequel cette profession se retrouve, démunie qu’elle est aussi bien en équipements qu’en ressources humaines.  Une réalité que la tutelle n’ignore pas…

La tension reste vive dans un secteur social clé. Et l’actuel ministre avait déjà éprouvé la fronde que le secteur avait vécu à la fin de l’année dernière, lorsque des dizaines de médecins du secteur public avaient présenté leur démission collective.

Dans leur lettre de démission (bien évidemment refusée), ces professionnels de la santé dénoncent «la situation catastrophique qui sévit dans le secteur, loin d’approcher les normes scientifiques en vigueur à l’international, et ne répondant pas au droit des citoyens, garanti par la constitution, à bénéficier de soins de qualité».

Entre-temps, rien ne sembla avoir changé. A. Doukkali qui n’ignore pas les subtilités de la dialectique sait que les mêmes causes enfantent les mêmes effets…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.