La terre est plate, la tête aussi… : Satanique leçon de Sfax!

La terre est plate, la tête aussi… : Satanique leçon de Sfax!
La terre est plate, la tête aussi… : Satanique leçon de Sfax!
Peut-on imaginer une seule fois que la terre est plate depuis que les lois de Copernic et de Galilée ont révolutionné les sciences de l’astronomie ? L’affaire a fait le tour du monde pour sa dimension risible depuis qu’une étudiante de l’école nationale d’ingénieurs de Sfax a tenté, appuyée en cela par un drôle d’oiseau d’encadreur qui répond au nom de Jamal Touir, de soutenir une thèse qui soutient que la terre est plate et que c’est le soleil qui gravite autour. Heureusement que dans le pays de la « Révolution du Jasmin », malgré l’islamisme rampant avec la Nahda et autres satellites qui gravitent autour (et il est capable de tordre le coup aux vérités scientifiques et de caler la roue de l’Histoire sur l’an I de l’Hégire), il y a des esprits libres qui ont dénoncé le scandale. Et fait réagir le ministère de l’enseignement supérieur pour mettre un terme à la supercherie pseudo-scientifique.
N’empêche, cet épisode n’est pas anodin et mérite que les Marocains s’y attardent quelque peu. En veillant à ce que les têtes brûlées par un trop plein d’encens prétendu mecquois ne persistent dans le lessivage des cerveaux des jeunes auxquels ont distribue des petits manuels dédiés au purgatoire dans l’au-delà. Oubliant au passage que le véritable purgatoire est vécu ici et maintenant et a pour nom justement la lutte contre le sous-développement. Est-il opportun de rappeler que parmi les best-sellers du dernier salon du livre de Casablanca figurait un précis consacré au licite et à l’illicite dans la copulation non pas avec les fées (on le laisse à Daech), mais avec les vieilles dames. Encore heureux que ni nécrophilie ni zoophilie n’ont encore bénéficié de l’onction d’une quelconque redoutable autorité religieuse !
On saluera donc à sa juste valeur le courage dont fait preuve le nouveau ministre en charge de l’enseignement. En décidant de réformer, dès la prochaine entrée, les manuels d’éducation islamique qui déconsidèrent la philosophie en la réduisant à une pensée dévergondée et éminemment satanique. Une année de trop ? Mieux vaut tard que…jamais !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.