Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

Le ministre tunisien de la Défense Nationale Abdelkrim Zbidi a affirmé mardi 16 avril 2019 que les frontières terrestres, aériennes et maritimes sont sécurisées et sous contrôle. Il a dans ce contexte salué les efforts fournis par les ministères de l’intérieur et de la défense ainsi que par les unités de la douane nationale en vue de contrôler les frontières et assurer leur sécurité.

Par ailleurs, le ministre qui s’exprimait lors d’une déclaration aux médias en marge de sa participation à une journée d’études sur la transparence et la mise en place de la bonne gouvernance, est revenu sur les détails de l’affaire de la tentative d’infiltration dans le territoire national de deux groupes armés en provenance de Libye, affirmant que les autorités tunisiennes ont réussi à saisir armes et munitions.

Pourtant, l’affaire des diplomates français ayant refusé de se conformer au contrôle des sécuritaires à Ras Jedir continue de faire couler de l’encre. L’ambassade de France en Tunisie a réagi le jour même par le biais d’un communiqué où elle a précisé que les personnes concernées étaient des sécuritaires. Elles ont été chargées d’assurer la sécurité de l’ambassade de France en Libye.
L’équipe française a déjà été contrôlée dès son arrivée au passage frontalier de Ras Jedir entre la Tunisie et la Libye. Les équipements dont elle disposait ont été confisqués. L’ambassade a également précisé que les déplacements de l’équipe de sécuritaires ont été effectués après des concertations avec les autorités tunisiennes.

Interpellé, le ministre de l’Intérieur, Hichem Fourati, a assuré le même jour sur Shems FM qu’il existait des mesures sécuritaires qui s’appliquaient à tous, y compris aux missions diplomatiques. Néanmoins, ces missions sont soumises à des mesures spécifiques. « La Tunisie est un pays souverain qui respecte les traditions diplomatiques. Elle fait en sorte de faciliter les déplacements des missions diplomatiques. Les 13 français n’ont pas refusé de faire l’objet d’un contrôle de sécurité », a-t-il expliqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.