Laits infantiles contaminés de salmonelles: La Santé réagit, enfin!

Laits infantiles contaminés de salmonelles: La Santé réagit, enfin!

Le ministère de la Santé a enfin réagi en suspendant la commercialisation de douze références de la marque Picot faits de laits infantiles et de céréales susceptibles d’être contaminés par des salmonelles.

Le 2 décembre 2017, le groupe français Lactalis Nutrition Santé (LNS) a été informé de la survenue de 20 cas de salmonellose chez des enfants âgés de moins de 6 mois ayant consommé ses produits. Suite à cela, LNS avait annoncé le retrait et le rappel de 12 références de laits infantiles fabriqués sur le site de Craon.

Depuis cette date, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de la Mayenne, en France, ont mené des investigations. Celles-ci avaient pour objectif de vérifier que le groupe LNS met en œuvre les mesures appropriées de gestion du risque. Des prélèvements pour analyse ont, en outre, été effectués dans l’environnement de la chaîne de fabrication.

Cette semaine, 5 nouveaux cas de salmonellose chez des nourrissons ont été déclarés en France, dont l’infection par la même souche de salmonelles (Salmonella agona) a été confirmée. L’un d’entre eux avait consommé du PICOT® riz 1er âge dont la référence ne figurait pas dans la liste des références rappelées à compter du 2 décembre 2017.

Le ministère français considère que les mesures prises par l’entreprise LNS n’étaient pas de nature à maîtriser le risque de contamination de produits destinés à l’alimentation d’enfants en bas-âge. Il a ainsi ordonné la suspension de la commercialisation et des exportations ainsi que le rappel de plusieurs références de produits de nutrition infantile fabriquées depuis le 15 février sur le site LNS de Craon.

De son côté, le ministère marocain de la santé a décidé de suspendre la commercialisation des produits de la marque Picot. Les autorités sanitaires demandent aux parents qui disposeraient encore de boîtes correspondants à ces lots, dans la mesure du possible, de ne pas les utiliser, qu’elles soient neuves ou déjà entamées.

Dans tous les cas, si leur(s) enfant(s) présente(nt) des symptômes de toxi-infection alimentaire (diarrhée éventuellement accompagnée de fièvre), les parents sont invités à contacter un médecin dans les meilleurs délais. Le numéro d’information 0801.000.180 est mis à la disposition des parents par le Centre antipoison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.