L’armée syrienne se déploie à Quneitra : Le Sud dans la poche de Damas…

L’armée syrienne se déploie à Quneitra : Le Sud dans la poche de Damas…
L’armée syrienne se déploie à Quneitra : Le Sud dans la poche de Damas…

Un accord instaurant un cessez-le-feu global dans le gouvernorat de Quneitra, dans le sud de la Syrie, a été conclu dans le cadre d’une entente portant sur l’établissement d’une trêve et le retrait de groupes armés, ont annoncé des sources de sécurité syriens. «Une entente prévoyant un cessez-le-feu global et immédiat sur tous les fronts de Quneitra et le retour de l’armée syrienne sur toutes ses positions définies par l’accord de 1974  [sur le désengagement entre Israël et la Syrie] a été conclue», précise-t-on.

Cette décision a été adoptée dans le contexte de l’évacuation vers Idlib des radicaux intransigeants et du rétablissement du statut de ceux qui ont accepté de déposer les armes et passer la procédure de réhabilitation.

La sortie du premier groupe de radicaux est prévue dans la nuit de jeudi à vendredi et se déroulera sur trois jours.

Depuis quelques semaines, l’armée syrienne a pu réaliser de nombreuses percées pour buter pratiquement sur la frontière jordanienne et rejoint la ligne de démarcation au nord du secteur syrien du plateau du Golan. L’opposition armée dans les provinces de Deraa et de Quneitra s’avouent désormais vaincues et constatent désormais qu’elle est livrée à elle même par ses principaux supporters d’un passé récent. Américains et Israéliens préfèrent détourner les yeux face au rouleau compresseur syrien qui se déploie avec une puissance de feu phénoménale. Le contrôle de la ville de Naba al-Saker (située à l’ouest de Tal al-Harrah, à proximité immédiate du plateau du Golan) est désormais acquis et les forces gouvernementales poursuivront leur offensive vers l’ouest pour atteindre la ligne de démarcation (zone contrôlée par les forces de l’Onu qui sépare les positions des armées syrienne et israélienne selon le traité de 1974) sur le flanc est du plateau du Golan. En parallèle, l’armée syrienne s’approche de la zone par le nord, où les forces gouvernementales ont non seulement occupé la colline stratégique de Tal al-Harrah, mais ont également poursuivi l’offensive vers l’ouest en prenant la ville d’al-Machara. Actuellement, tout le groupuscule de rebelles défendant la ligne du front entre Naba al-Saker et al-Machara est dans un étau: il est repoussé sur ses flancs par l’armée syrienne au nord et au sud, à laquelle il reste moins de 10 km à parcourir pour atteindre la ligne de démarcation sur les deux axes. L’armée syrienne entend prendre en étau les rebelles et séparer en deux toute la partie sud-ouest du front.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.