L’armée turque cible des positions syriennes: Terrain miné…
L’armée turque cible des positions syriennes: Terrain miné…

La Turquie joue avec le feu.
Depuis le début des affrontements dans les provinces de Hama et Idleb le 30 avril, l’armée turque a pilonné dimanche 16 juin des positions des troupes gouvernementales syriennes.
Une première qui intervient en riposte à la chute d’obus sur ses postes d’observation.

Les canons turcs ont pilonné des positions syriennes quelques heures après la chute de plusieurs obus tirés par les troupes de Damas sur des postes d’observation turcs, installés dans ces provinces pour surveiller la trêve, qui a volé en éclat le 30 avril.

L’armée syrienne avait bombardé il y a deux jours des positions de l’armée turque, accusée par Damas de soutenir les groupes rebelles et djihadistes.

Ces duels d’artillerie syro-turcs interviennent alors que les troupes gouvernementales ont tenté de reprendre la colline de Tall Malah, au nord-ouest de Hama, réoccupée par les djihadistes la semaine dernière.
La prise de cette hauteur stratégique coupe les lignes de ravitaillement de l’armée syrienne.

L’ONG Observatoire syrien des droits de l’homme fait état d’une centaine de raids russes et syriens ces dernières 48 heures pour tenter d’appuyer l’offensive au sol.

On signalera aussi qu’une voiture piégée a explosé ce lundi à Kamychli, dans le nord-est de la Syrie, faisant des morts et des blessés parmi les civils, ont annoncé l’agence Sana et la télévision syrienne.
«L’attentat a été perpétré dans le quartier de Qadur bek à Kamychli: il s’agit d’une voiture piégée», selon Syria TV.
La ville est située non loin de la frontière turque.

Dans la nuit du dimanche 16 juin au lundi 17, une douzaine de morts et 15 blessés ont été signalés par une source policière suite à une attaque terroriste au mortier contre un village à proximité de la ville syrienne d’Alep.
Le nombre de morts est susceptible d’augmenter, certains blessés se trouvant dans un état critique.

Il y a une quinzaine de jours, au moins 14 personnes ont été tuées et 28 autres blessées dans l’explosion d’une voiture piégée dans la ville d’Azaz, dans le nord-ouest de la Syrie.

Profitant de la situation, le Premier ministre israélien a inauguré, dimanche 16 juin 2019 lors d’une réunion extraordinaire sur le plateau du Golan, en présence de l’ambassadeur des États-Unis, une nouvelle colonie appelée « Ramat Trump ».
Le président américain a reconnu le 25 mars dernier la souveraineté d’Israël sur la partie du Golan prise à la Syrie pendant la guerre des Six Jours de 1967, puis annexée en 1981, décision qui n’a pas été reconnue par la communauté internationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.