L’assassinat de Q. Suleimani mine la Maison Blanche: D. Trump à court de munitions…
L’assassinat de Q. Suleimani mine la Maison Blanche: D. Trump à court de munitions…

Donald Trump est à nouveau contraint de se justifier sur l’ordre de tuer Qassem Soleimani.
Le président a répété lundi que le général iranien représentait une menace imminente pour les Etats-Unis, mais la teneur de cette menace reste floue.

Ce week-end, le chef de la Maison Blanche a été contredit à ce sujet par son propre secrétaire à la Défense. Interrogé lundi, le président a réaffirmé que la menace était imminente avant de préciser que cela n’avait pas d’importance.

Comme toujours quand il est confronté à des interrogations sur l’action de son administration, D. Trump contre-attaque.
«Les Fake News médias et leurs partenaires démocrates travaillent dur pour déterminer si l’attaque du terroriste Soleimani était ‘imminente’ ou non et si mon équipe était d’accord», écrit le président avant d’ajouter que «cela n’a pas d’importance à cause de son horrible passé.»

La presse et les démocrates s’interrogent en effet sur la réalité de la menace brandie par l’administration pour justifier l’exécution du général iranien d’autant que le président a été contredit ce week-end par le secrétaire à la Défense au sujet d’un projet d’attaque de quatre ambassades américaines.
«Je n’ai pas vu d’information à ce sujet» a déclaré Mark Esper.

Selon la chaîne de télévision NBC, le président a en réalité donné son accord de principe à l’exécution du général iranien il y a déjà sept mois, si une agression de l’Iran était à l’ordre du jour.

Le président a accusé lundi les démocrates d’être de mèche avec le régime iranien.
Il a partagé sur twitter un photomontage représentant les deux chefs du parti démocrate au Congrès, Nancy Pelosi et Chuck Schumer, coiffés d’un turban et d’un tchador, avec le drapeau iranien en arrière-plan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.