Le Maroc muscle son budget militaire: Tous les corps concernés
Le Maroc muscle son budget militaire: Tous les corps concernés

Le budget global alloué à la défense nationale passe de 35.155 MDH en 2019 à 45.438 MDH en 2020, en hausse 29%.
Une revalorisation qui s’explique par le recrutement, mais pas seulement…

Quelque 5.000 postes budgétaires supplémentaires sont prévus dans le cadre du projet de loi de Finances pour le secteur de la Défense.
Ce qui portera les dépenses du personnel de 24.330 MDH en 2019 à 33.167 en 2020.
De quoi financer le service militaire, puisque pas moins de 15.000 conscrits ont été incorporés en aout 2019, mais aussi la hausse des salaires déjà programmée.
Mais le fait notable est que le projet de budget autorise l’administration de la Défense à engager, par anticipation, 110 Mrds de Dh de dépenses d’acquisition, sur les crédits programmée pour 2021.
Soit un peu mieux que ce qui a été fixé en 2019 et qui a plafonné à 96,7 Mrds de Dh.
Tous ces engagements rejoignent la dynamique de la revalorisation des nouvelles acquisitions capacitaires susceptibles de répondre aux diverses attentes des composantes des FAR.

Pour rappel, le Maroc a déjà fait de multiples options pour l’amélioration de ses capacités aériennes, comme confirmé par plusieurs sites versés dans la chose militaire.
Les FAR auraient ainsi jeté leur dévolu sur l’acquisition d’une flotte de 24 hélicoptères d’attaque Apache (livrés dès 2024) et d’autant d’unités pour le transport tactique.
Ce lot devrait remplacer les escadrilles d’Agusta Bell 205 désormais désuets. Et il en irait de même pour la flotte des 12 hélicoptères Augusta Bell 206, de transport léger.
Mais le gros des achats serait lié, lui, au contrat d’acquisition, d’ici à 2025, d’un lot de 25 nouveaux chasseurs F-16.
Les FRA devraient aussi être équipés d’au moins un avion dédié à la guerre électronique.

L’armée de terre n’est pas en reste.
L’achat de batteries de défense anti-aérienne serait en cours de finalisation.
Des sites font état d’une nette préférence pour le système US Patriot qui aurait été défaillant, selon toute vraisemblance, en Arabie Saoudite.
Pour les VAB, les FAR seraient intéressés par des véhicules de combats 6×6 et 8×8 alors que l’artillerie sera renforcée par l’acquisition du M109A6 Paladin.

La marine royale n’est pas ignorée.
Ainsi, des informations non encore confirmées prêtent au Maroc sa pleine disposition à se doter de sous-marins.
En attendant, la priorité serait accordée aux bâtiments de surface, via l’acquisition d’une flotte de patrouilleurs. Et l’enrichissement de celle des frégates par d’autres acquisitions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.