Un nouveau rapport sur l’Afrique vient d’être concocté par le groupe de recherches « Think Security Africa ». Fait de supports visuels (diagrammes, résumés graphiques et cartes), ses principales conclusions est que les pays africains ont de plus en plus de difficultés à maintenir leur intégrité territoriale. En 2014, dix gouvernements africains rivalisaient avec des groupes non étatiques en vue d’exercer le contrôle territorial, ce qui correspond à une croissance de plus de cinquante pour cent par rapport à l’année dernière. L’aggravation enregistrée en 2014 résulte du fait que les groupes non étatiques ne formulent désormais plus de demandes, mais passent à l’action en établissant des fiefs, indiquant une dégradation des capacités gouvernementales face aux acteurs non étatiques. Par ailleurs, le nombre de pays touchés par les défis de sécurité aux frontières et de sécurité maritime s’est considérablement accru, révélant un problème structurel croissant d’étendue régionale.« L’élément clé qui permettra d’améliorer la sécurité en Afrique ainsi que la capacité des gouvernements à maintenir l’intégrité territoriale est de pérenniser, en 2015, les améliorations enregistrées dans les pays confrontés à de sérieux défis liés à la chaîne de commandement. Cela sera cependant difficile, étant donné les élections prévues cette année dans plusieurs États fragiles», a indiqué Adunola Abiola, fondateur de Think Tank.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.