Le MEN dans la tourmente: Des syndicats brandissent l’arme du boycott!

Le MEN dans la tourmente: Des syndicats brandissent l’arme du boycott!

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

La Coordination nationale des fonctionnaires du ministère de l’Education nationale appelle à un dialogue immédiat avec le MEN sur un cahier revendicatif en suspens. Sans quoi, ces fonctionnaires menacent de boycotter les examens de fin d’année. Une grogne qui a fait tâche d’huile puisque la Fédération nationale des fonctionnaires de l’enseignement et le syndicat national de l’enseignement affilié, lui, à la CDT, ont décidé de rejoindre le mouvement.

Mais avant d’opter pour ce dernier recours, la coordination des fonctionnaires ont décidé l’organisation de plusieurs formes de protestations durant cette semaine. Pour conjurer « l’autisme » des responsables, et durant trois jours d’affilée, mouvements de grève, sit-in devant le Parlement et la primature, sont programmés. L’objectif étant d’amener les responsables du ministère de l’Education, qui refusent selon eux d’ouvrir un dialogue qui déboucherait sur des solutions concrètes, à dialoguer sur « une juste rétribution » de leurs efforts.  Said Amzazi, ministre de tutelle, est donc fortement interpellé pour diligenter un dialogue responsable sur la promotion des diplômés et l’amélioration de leur échelle salariale. Pour rappel, ce personnel dispose d’une licence et plus et revendique l’alignement de leur statut sur celui des échelles 10 et 11. Revendications qui trainent au niveau du MEN depuis 2015. L’actuel ministre initiera-t-il le dialogue suspendu depuis le 5 mars lui qui a affirmé que les canaux du dialogue étaient ouverts de manière régulière et qu’il consultait les syndicats, notamment avant de signer des décrets liés au secteur? En tout cas, si le ministère avait annoncé le démarrage d’un dialogue sectoriel avec les cadres du département, S. Amzazi ayant tenu une série de rencontres avec les responsables du département qu’il dirige, il n’en reste pas moins que les syndicats les plus représentatifs n’auraient pas été associés et exigent des solutions concrètes aux problèmes qui trainent. En tête desquels on retrouve la question des cadres classés aux échelles 8 et 9 et en mal de promotion, l’épineux dossier des enseignants-stagiaires et celui des cadres pédagogiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.