Le monde du Rock en deuil: Chuck Berry tire sa révérence

Le monde du Rock en deuil: Chuck Berry tire sa révérence
Chuck Berry, l’une des plus grandes figures du rock’n’roll, est mort samedi dernier dans sa maison du Missouri, annonce la police locale, dans le comté de St Charles.
Chuck Berry laisse derrière lui une oeuvre immense, de « Maybellene » à « Roll Over Beethoven » et « Johnny B. Goode », qui a influencé plusieurs générations de musiciens. Auteur d’un grand nombre de classiques du rock, il a composé des dizaines de tubes des années 1950, 60 et 70, parmi lesquels « Sweet Little Sixteen », « School Days » ou « My Ding a Ling ».
Surnommé « Crazy legs » – pour son jeu de jambes sans égal -, Chuck Berry est né le 18 octobre 1926 à Saint Louis (Missouri). Il apprend la guitare jazz durant son enfance, tout en accumulant les petits boulots et en flirtant avec la délinquance. Devenu coiffeur, marié et père de famille, il arrondit ses fins de mois en jouant de la guitare dans des clubs, lorsqu’il est remarqué par le bluesman Muddy Waters.
En 1955, il enregistre sa première chanson, « Maybellene », qui devient un tube phénoménal et marque pour lui le début de dix années de succès. Chuck Berry enregistre ensuite « Thirty Days », « No money down » et « Roll Over Beethoven » (1956), avant d’enchaîner les tubes: « School Days» et « Rock and Roll Music » en 1957, « Sweet Little Sixteen », « Carol » et « Johnny B. Goode » en 1958, « Little Queenie », « Memphis Tennessee » et « Back in the USA » en 1959.
A la fin des années 1950, son succès est gigantesque, ses chansons sont partout et il parvient, avec des thèmes simples et universels exaltant les préoccupations des adolescents – la fête, le flirt, les voitures, l’école – à devenir le héros d’une jeunesse blanche fascinée par le rock. Sa carrière est ensuite freinée par une condamnation en 1961 et un séjour de deux ans en prison pour une affaire de moeurs. A sa sortie, il traverse une période difficile, tandis que ses standards commencent à être repris par des groupes européens comme les Beatles ou les Rolling Stones.
Chuck Berry ne renoue avec le succès qu’au début des années 1970, avec « My Ding A Ling » (1972), qui le replace au sommet des hits parades. Défrayant à nouveau occasionnellement la chronique par ses démêlés avec la justice, le chanteur se retire ensuite peu à peu, continuant cependant à donner des concerts, de plus en plus espacés.
Le jour de son 90e anniversaire il avait créé la surprise en annonçant la sortie d’un nouvel album, son premier depuis près de 40 ans. Sobrement intitulé « Chuck », l’album a été enregistré dans des studios près de Saint-Louis et devait sortir dans le courant de cette année.
– Le pape François se rendra au Caire les 28 et 29 avril, à l’invitation notamment du président égyptien et du grand imam de la mosquée d’Al-Azhar, a annoncé samedi le Vatican dans un communiqué.
Le grand imam d’Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb, avait effectué une visite historique au Vatican pour rencontrer le pape François en mai 2016. « Le programme précis du voyage du pape en Égypte sera publié prochainement », a ajouté le Saint-Siège.

 

[fvplayer src= »https://www.youtube.com/watch?v=jcB9NGwkHrM »]

 

[fvplayer src= »https://www.youtube.com/watch?v=jcB9NGwkHrM »]

 

[fvplayer src= »https://www.youtube.com/watch?v=d1oyvAMtFsk »]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.