Le schadow: banking du Raja de Casablanca !

Le schadow banking du Raja de Casablanca !
Le schadow banking du Raja de Casablanca !

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

Alors que les Rajaouis fêtent leur sacre africain, le président du Raja a mis d’une manière grotesque en demeure des ex-dirigeants de la section football et du Conseil d’administration de l’omnisports du RAJA. Et pour cause, il est question de 1,5 millions de dirhams qui auraient été volatilisés sans les verser à son ayan-droit: la section Football.

Les finances du sport au Maroc sont souvent régentés par l’informel! C’est la finance de l’ombre dite « shadow banking » auquel on a droit. Il suffit de savoir que les bilans financiers annuels ne sont déclarés ni à l’administration fiscale ni à la Cour des comptes en vertu de l’article 87 du code des juridictions financières.
Voici le nouveau président du Raja qui réveille le chat qui dort avec une mise en demeure qui frise le ridicule même si c’est légal ! Mais le problème de fond est dû particulièrement à l’absence de passations de consignes et de pouvoirs entre l’équipe dirigeante sortante et et celle qui a été installée par le biais d’une AG illégale !
L’actuel président du Raja devait commencer par le commencement :sceller la passation de consignes pour prendre les décisions qu’il faut au lieu de prendre des vessies pour des lanternes !
Et puis, cette passation de consignes ou de pouvoirs est quasiment impossible quand on sait que l’équipe dirigeante sortante, présidée par Saïd Housbane, a été forcée à mettre la clé sous le paillasson sans tenir une Assemblée générale extraordinaire pour rendre les comptes. Quant à cette histoire des comptes d’un soi-disant Conseil d’administration, preuve que l’on a contourné les textes au nom de l’existence juridique d’une association interlope en prétendant la saisie des comptes du Raja Football ! Un drôle d’alibi pour justifier des dépenses astronomiques en espèces sonnantes et trébuchante!!
En fait, dans presque toutes les associations sportives voire des fédérations sportives, ce sont toujours les mêmes dérapages et les mêmes dysfonctionnements face à l’absence totale du contrôle et de la régulation de l’Etat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.