Législatives : le PJD lance ses ministres dans l’arène

Législatives : le PJD lance ses ministres dans l’arène
Sur les dix ministres du PJD du gouvernement coiffé par Abdelillah Benkirane, neuf ont décidé de se porter candidats pour les élections législatives du 7 octobre prochain. Si le ministre de la Justice Pjdiste, Mustapha Ramid, ne se pas de la partie, il co-présidence avec Mohamed Hassad, ministre de l’Intérieur, la Commission nationale chargée de superviser les prochaines élections législatives, tous les ministres du parti de la Lampe comptent s’engager dans la course. Reste une inconnue : le choix du patron du PJD habitué à disputer les suffrages à Salé. Délicate affaire s’il en est le leader du parti de la lampe étant aussi Chef du gouvernement. Quoi qu’il en soit, la formation islamiste a commencé à examiner, sous la supervision de A. Benkirane, la liste des candidats proposés pour les douze régions, depuis le week-end dernier. Une action qui se poursuivra jusqu’à la mi-août.
Dans cette course aux investitures, il y a lieu de souligner que du côté de la majorité, le Mouvement populaire (MP) compte suivre le PJD en lançant dans la bataille électorale ses six ministres. Le processus de pré-sélection de l’ensemble des candidats MP à travers le Maroc sera décidé à la mi-août à Rabat avant que sa Commission nationale chargée de cette mission ne soumette la liste pour approbation définitive au Bureau politique. Mais il faut croire qu’au sein de la formation de l’Epi, « la discipline » risque d’être mise à mal par les appétits dont font preuve nombre de cadors du parti, et/ou assimilés. Le sort de la candidature du ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, fait déjà jazzer les militants…
Coté opposition, le même processus est enclenché. Une attention particulière est focalisée sur le PAM qui compte trancher dans ce dossier à la mi-août. Idem pour l’USFP qui multiplie les réunions ad hoc. Même son de cloche du côté du Parti de l’Istiqlal qui doit gérer les conflictualités qui l’ont fortement secoué depuis le démarrage du cycle Chabat. Reste à savoir si le ton conciliant de ce dernier et son ouverture franche sur le PJD assureront à cette vieille formation national-salafiste l’aura qu’il a perdue…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.