Les blouses blanches en colère : Grève de 48 heures dans le public

Les blouses blanches en colère : Grève de 48 heures dans le public
Les blouses blanches en colère : Grève de 48 heures dans le public

Les grèves dans Les hôpitaux publics vivent au rythme des débrayages.  Ainsi en a voulu le syndicat indépendant des médecins du service public qui exprime sa colère via une nouvelle grève de 48 heures prévue à partir du 18 juillet.

A la tête dudit syndicat, El Mountadar Alaoui, assure que le débrayage intervient pour protester contre les conditions « désastreuses » de travail dans les hôpitaux. Autre motif de la colère avancé, le sous-effectif chronique imputable aux multiples démissions des cadres de la santé au cours de ces dernières années. «Alors que nous étions 12. 000 médecins, nous ne sommes plus que 8.500 suite aux démissions collectives qui ne cessent de se multiplier», rappelle El Mountadar Alaoui.

Les vagues de protestation qui durent depuis un an se heurtent au mur de «silence» du ministère de la Santé. Parmi les revendications alignées par le Syndicat, le sujet de l’équivalence du doctorat en médecine avec le doctorat national reste récurrent. Rien de plus normal puisque ladite équivalence conditionne le traitement selon l’échelle salariale 509 qui correspondrait à 15.000DH par mois.

Pour l’instant, c’est l’indice 336 qui est toujours à l’ordre du jour pour un lauréat d’une faculté de médecine au Maroc. Le syndicat revendique, en sus, l’ajout de deux grades au-dessus du hors-échelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.