Les Kurdes syriens traficotent avec les Israéliens Le pétrole dans la balance…
Les Kurdes syriens traficotent avec les Israéliens Le pétrole dans la balance…

Les Israéliens n’ont jamais caché leur implication dans tous les trafics avec les zones kurdes qui transcendent les frontières du Machrek. Aujourd’hui, c’est la Syrie qui représente le cœur de cible.
A l’est de l’Euphrate, le pétrole extrait est un enjeu de taille.

Sur son compte Twitter, l’homme d’affaires israélo-américain Moti Kahana a confirmé la conclusion d’un accord avec le Conseil démocratique syrien pour la vente du pétrole extrait dans le nord-est du pays.

L’homme d’affaires qui pourrait vendre jusqu’à 400.000 barils par jour a confirmé sur Twitter l’information rapportée par le journal libanais Al-Akhbar, proche du mouvement chiite Hezbollah, relative à la conclusion d’un accord avec les Kurdes du Conseil démocratique syrien pour la vente du pétrole extrait dans les régions se trouvant sous leur contrôle.
M. Kahana a confié que le pétrole, qu’il aura la charge de vendre, est géographiquement situé dans le nord-est de la Syrie.
Cette région, selon lui, était par le passé contrôlée par Daech, qui vendait ce pétrole à des pays tiers.
L’homme d’affaires a affirmé que son objectif derrière la conclusion de cet accord avec les Kurdes est d’apporter son aide aux civils syriens.

Selon le Conseil démocratique syrien, le nombre de barils vendus quotidiennement (125.000 barils) pourrait atteindre les 400.000 unités par jour.
Pour pouvoir commencer les opérations d’achat et de revente, M. Kahana a toutefois besoin d’obtenir l’autorisation du ministère américain de l’Énergie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.