Les pétromonarchies pactisent avec Israël : Un pacte de non-agression sur la table, signale H. Bin Jassim

Les pétromonarchies pactisent avec Israël : Un pacte de non-agression sur la table, signale H. Bin Jassim
Les pétromonarchies pactisent avec Israël : Un pacte de non-agression sur la table, signale H. Bin Jassim

Cheikh Hamad Bin Jassim, ancien chef de gouvernement qatari qui avait avoué que Doha avait misé 138 milliards de dollars pour déstabiliser la Syrie, dit qu’il n’est pas contre l’accord américains et estime que la décision unanime prise par la Ligue arabe la semaine dernière de rejeter le plan de paix américain n’était pas dans le meilleur intérêt du Moyen-Orient.

Israël et les États du Golfe signeront bientôt un pacte de non-agression, assure l’ancien Premier ministre du Qatar.

Dans une déclaration sur Twitter, Hamad Bin Jassim a déclaré: « Le 14 décembre de l’année dernière, j’ai publié un tweet dans lequel j’ai parlé de l’accord du siècle [le nouveau plan de paix américain] et déclaré qu’il serait annoncé au début de cette année.

“Maintenant, il sera suivi d’un pacte de non-agression entre Israël et les pays du Conseil de coopération du Golfe, en plus de l’Égypte, de la Jordanie et éventuellement du Maroc ».

L’ancien politicien a indiqué qu’il n’était « pas contre » un tel accord avec Israël et estimait que la décision unanime prise par la Ligue arabe la semaine dernière de rejeter l’accord américain n’était pas dans le meilleur intérêt de la région. « Bien qu’il y ait des pays arabes qui ont promis à la partie américaine qu’ils prendraient une position positive sur l’accord, ils ne l’ont pas fait, et ils l’ont justifié en disant qu’ils ne pouvaient pas à cause des médias », selon H. Bin Jassim. Il a ajouté que « la partie arabe suit une politique basée sur des tactiques à court terme, tandis que la partie israélienne place sa politique sur des bases stratégiques à long terme ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.