L’étude (GMT+1) tronquée et controversée: Tout ça pour ça !

L’étude (GMT+1) tronquée et controversée Tout ça pour ça !
L’étude (GMT+1) tronquée et controversée Tout ça pour ça !

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

 Evaluer sur cinq années l’expérience au Maroc du changement de l’heure légale, quatre fois par an, voilà l’objectif assigné à l’étude confiée à la filiale marocaine du cabinet d’étude PricewaterhouseCoopers (PwC).

Le travail a démarré, Après sollicitation du  ministère de la Réforme de l’administration et de la fonction publique, le cabinet a démarré ladite étude en mars 2018 (étape d’évaluation). La mission s’est achevée fin avril 2019, à l’issue de la deuxième partie, consacrée à l’évaluation du scénario adopté fin octobre dernier (GMT+1), laquelle a abouti à un document devant être mis à la disposition des élus de la nation. Cette étude sur le changement d’heure légale menée ledit cabinet n’a rien de confidentiel et a été conduite sous la supervision du Chef de gouvernement.

Le cabinet d’étude s’est donc contenté de recueillir les avis de certains experts en la matière et un sondage a même été diligenté auprès des citoyens et de certains opérateurs économiques, cela sans compter les départements ministériels. Energie, mines et développement durable, le Education nationale, Santé et, last but not least, la CGEM y ont contribué.

Mais où réside la valeur ajoutée de ladite étude ?

Faisant valoir un benchmark, ce document signale que 107 pays n’ont jamais adopté ce régime basé sur le changement de l’heure légale… Tandis que 139 pays ont dû l’adopter au moins une fois (ne cherchez pas de contradiction dans l’énoncé des chiffres à charge pour le cabinet d’en préciser les détails !)

Au-delà de la pratique dudit régime, qu’en est-il de l’économie d’énergie dont le chef du gouvernement s’est fait l’avocat pour justifier GMT+1 ? L’étude montre que l’économie d’énergie varie entre 0,03% et 2,5% selon les pays. Et c’est entre les deux que le Maroc se situe avec un taux de 0,17% ! L’étude souligne par ailleurs que rares sont les pays ayant connu une hausse de la consommation d’énergie lors de la période d’application de l’horaire d’été.

Et de manière globale, l’impact économique dudit régime sur le plan économique, l’étude a fait valoir une baisse du coût de la logistique entre les pays membres de l’Union européenne; une amélioration de la consommation intérieure lors de la période estivale; des niveaux disparates en termes de gains liés à l’économie  de consommation énergétique; une baisse des indices boursiers le lendemain du changement de l’heure légale; et enfin, aucun impact sur le volume des transaction commerciales internationales.

Le Maroc fait, par ailleurs, partie des pays qui réalisent une économie d’énergie grâce au changement d’heure (un taux de 0,17% contre 1% en Norvège, 1,30% en Suède et 0,70% en Turquie). Les pays industrialisés ont du mal à réaliser des économies importantes, ce qui peut s’expliquer par les niveaux élevés de consommation énergétique. Les taux élevés observés auprès des pays scandinaves s’expliquent par l’usage des énergies renouvelables et le recours à des traditions collectives efficaces.

Quid de l’impact social et sociétal ? Les répercussions négatives durant les premiers jours suivant le changement de l’heure ont été notées, notamment sur la qualité du sommeil ainsi que le niveau de concentration, ce qui se traduit par une baisse de la productivité des personnes actives et du rendement des élèves et des étudiants.

Durant l’horaire d’été, l’étude constate une amélioration de la sécurité le soir, grâce à l’allongement de l’éclairage naturel (celui du soleil). Elle relève également une augmentation du risque de survenance de crises cardiaques et d’accidents de la circulation durant les premiers jours suivant le changement de l’heure. Cela est surtout dû au phénomène de l’adaptation au changement, et non à la nature de l’heure adoptée.

Voilà de quoi éclairer l’opinion. Reste à savoir si GMT+1 restera en vigueur ou non au regard des chamboulement que cela induit dans la majorité des familles. Quant bien même la Primature se serait défaussé sur l’Education nationale dont les délégations régionales héritent du fardeau en les incitant à rendre flexibles les horaires… N’est-ce pas là le comble de la précipitation ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.