Levée de boucliers pour Khashoggi: Mais rien pour Assange !

Levée de boucliers pour Khashoggi Mais rien pour Assange !
Levée de boucliers pour Khashoggi Mais rien pour Assange !

La communauté internationale s’est mobilisée pour dénoncer le crime abject dont a fait les frais Jamal Khashoggi, « journaliste » controversé. Pourtant, le sort d’un autre journaliste, et un vrai pour de bon, Julian Assange en l’occurrence, semble peu inquiéter les milieux qui se sont empressés pour louer les qualités du ressortissant saoudien éliminé dans le consulat de son pays à Istanbul. Pourtant, il s’agit pour le cas d’Assange, d’une urgence. Ecoutons l’appel éloquent de sa mère :  « La vie de mon fils, le journaliste Julian Assange, est en danger imminent et grave. Je vous remercie tous d’entendre l’appel d’une mère qui vous demande de l’aider à le sauver ».

Primé à maintes reprises, très aimé et respecté pour avoir courageusement dénoncé, dans l’intérêt du public, des crimes graves et la corruption à haut niveau, J. Assange est actuellement seul, malade, souffrant et réduit au silence et à l’isolement, à même l’ambassade de l’Equateur, au cœurs de Londres. Une détention plus qu’un exil forcé qui dure depuis près de huit ans sans inculpation. En 2016 pourtant, après une enquête approfondie, les Nations Unies ont statué que les droits de Julian avaient été violés à plusieurs reprises, qu’il était détenu illégalement depuis 2010, et ont ordonné sa libération immédiate, un sauf-conduit et son indemnisation. Le gouvernement britannique a refusé de se conformer à la décision de l’ONU. Et rêve de lui mettre le grappin dessus. Au même titre que le gouvernement américain qui a déclaré que l’arrestation de Julian était une priorité. D’où les pressions US sur l’Équateur pour qu’il le prive de son droit d’asile. Tout dernièrement, l’ancien président de l’Équateur, Rafael Correa, qui a accordé à Assange l’asile politique devant les menaces américaines contre sa vie et sa liberté, a publiquement averti que lorsque le vice-président américain Mike Pence s’est récemment rendu en Équateur, un accord a été conclu pour livrer Julian aux États-Unis.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.