Levée des sanctions contre l’Erythrée: Londres à la manœuvre

Levée des sanctions contre l’Erythrée Londres à la manœuvre
Levée des sanctions contre l’Erythrée Londres à la manœuvre

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’apprête à lever les sanctions contre l’Erythrée pour saluer son rapprochement positif avec l’Ethiopie. Les diplomates devaient, à l’origine, voter le 14 novembre prochain pour renouveler les sanctions contre la Somalie et l’Erythrée. Mais les Britanniques ont fait circuler un projet de résolution appelant à lever l’embargo sur les armes, les interdictions de voyage et les gels d’avoir, résolution qui devrait être acceptée.

Pour rappel, l’Erythrée était sous sanction depuis 2009 pour son soutien présumé aux combattants shebab en Somalie. Problème, le groupe d’experts mis en place pour surveiller la bonne application des sanctions n’a jamais trouvé aucune preuve de ce soutien, selon un diplomate. La levée des sanctions, qui va de pair avec la signature en juillet dernier d’un accord de paix avec l’Ethiopie, était donc logique.

Addis-Abeba, qui siège actuellement comme membre non permanent au Conseil de sécurité, aurait d’ailleurs activement fait pression pour mettre un terme à l’embargo qui frappe le pays voisin. Lors de l’Assemblée générale de l’ONU en septembre dernier, Asmara avait aussi activement plaidé en ce sens.

Restait à convaincre les Américains. C’est chose faite puisque le conseiller à la sécurité nationale John Bolton aurait personnellement validé cette levée des sanctions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.