Au cours du premier trimestre 2019, le besoin de liquidité des banques a enregistré une légère accentuation, comparativement au trimestre précédent, se situant en moyenne à 73,6 Mrds Dh après 71,2 Mrds Dh au quatrième trimestre 2018.

Cette évolution est en relation avec la hausse de la circulation fiduciaire et le repli des réserves internationales nettes de 1,4% ou de 3,1 Mrds Dh pour se situer à 227,5 Mrds Dh à fin mars 2019.

Dans ce contexte, le volume des opérations d’injection de liquidité de Bank Al-Maghrib a enregistré une légère hausse, se situant en moyenne à 73,8 Mrds Dh après 71,7 Mrds Dh au quatrième trimestre 2018.

La Banque Centrale est intervenue, essentiellement, à travers les avances à 7 jours sur appels d’offre, dont le volume moyen s’est établi à 70,9 Mrds Dh après 69,1 Mrds Dh le trimestre précédent. Bank Al-Maghrib est intervenue, également, à travers les opérations de prêts garantis à 1 an au titre du programme de soutien au financement des TPME dont l’encours s’est situé à 2,5 Mrds Dh à fin mars 2019 après 2,3 Mrds Dh à fin décembre 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.