Les activités de transport de marchandises et de la logistique contribuent à hauteur de 5,1% au PIB marocain et emploient plus de 425.000 personnes, a indiqué, mardi à Casablanca, le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara.

Le secteur de la logistique a pu créer 26.000 emplois nets directs durant la période 2010-2017, soit une part de 9% de l’ensemble des créations d’emplois sur la même période au niveau national, a-t-il relevé à l’ouverture de la 8è édition du Salon international du transport et de la logistique pour l’Afrique et la méditerranée (Logismed), mettant en avant l’importance du secteur de la logistique comme levier de développement économique et social.

Le développement des opérateurs nationaux et l’installation de plusieurs opérateurs internationaux dans les plateformes stratégiques mises en place, notamment à Tanger et à Casablanca, sont à la base de ces réalisations, a t-il fait remarquer, précisant qu’une quinzaine d’opérateurs logistiques intégrés présents au Maroc comptent parmi le top 20 des meilleurs logisticiens mondiaux. Concernant la stratégie nationale de compétitivité logistique, A. Amara a indiqué qu’une réelle démarche d’intelligence collaborative a été entreprise tout au long du processus de pilotage et de déploiement de la stratégie, ajoutant que lors de l’élaboration de ladite stratégie, le ministère de l’Équipement a adopté une démarche de concertation avec l’ensemble des acteurs privés et publics qui a été couronnée par la signature d’un ensemble de contrats d’application visant à préciser les engagements des parties impliquées et à coordonner leurs interventions sur le terrain.

« Depuis le lancement de cette stratégie et grâce à la démarche participative adoptée, d’importantes avancées ont, en effet, été constatées en matière de développement d’offres d’installations et de services logistiques aussi bien dans les domaines du transport routier de marchandises et de l’entreposage que dans le freight-forwarding et la logistique internationale », a-t-il fait observer.

Fermement engagé dans la lutte contre les changements climatiques, le Maroc a défini sa stratégie de compétitivité logistique à travers des chantiers visant à limiter les impacts et externalités environnementaux des activités logistiques et à développer les bonnes pratiques d’une logistique verte, a rappelé le ministre. A ce titre, le ministère a lancé, à travers l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL), l’initiative « Morroccan Green Logistics » tendant à valoriser la contribution du secteur logistique national aux objectifs de développement durable visé par le Royaume et à mobiliser durablement les acteurs concernés autour de nouvelles actions collaboratives à l’image de l’établissement de la Charte Marocaine en faveur de la Logistique Verte en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et de concert avec les acteurs de la communauté logistique marocaine, a t-il poursuivi, soulignant qu’une attention particulière a été accordée à la réduction de l’impact environnemental du transport de marchandises à travers le lancement d’un chantier de structuration de la logistique urbaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.