L’Ukraine en alerte: Moscou explique les raisons de l’incident de Kertch

L’Ukraine en alerte Moscou explique les raisons de l’incident de Kertch
L’Ukraine en alerte Moscou explique les raisons de l’incident de Kertch

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

Dans le contexte de l’aggravation de la situation après l’incident du 25 novembre dans le détroit de Kertch, où trois navires militaires ukrainiens ont violé les eaux territoriales russes, Vladimir Poutine a expliqué en quoi ce qu’il a qualifié de provocation serait profitable au dirigeant ukrainien. «En ce qui concerne l’incident dans la mer Noire, c’est une provocation, sans doute organisée par les autorités actuelles, y compris par le Président qui agit à l’approche des élections présidentielles en Ukraine en mars prochain», a déclaré le dirigeant russe, s’exprimant en marge du forum d’investissement «La Russie appelle».

Selon V. Poutine, la cote de popularité du dirigeant ukrainien est plutôt faible et il «a des chances de ne pas passer au second tour. C’est pourquoi il faut faire quelque chose pour aggraver la situation et créer des obstacles insurmontables pour ses concurrents, issus, avant tout, de l’opposition», a-t-il ajouté.

Le Patron du Kremlin n’a pas hésité à faire le parallèle entre l’incident actuel et les évènements qui se sont produits il y a quatre ans. «Un incident a eu lieu en mer Noire. C’est un incident frontalier, rien de plus. Que s’est-il passé en 2014? La Crimée a décidé d’adhérer à la Russie mais c’est déjà une histoire d’une autre ampleur. Tout comme les événements difficiles de la guerre civile en Ukraine, au sud-est, dans le Donbass, avec l’utilisation par les forces gouvernementales d’artillerie lourde et même de l’aviation», a-t-il souligné.

Le dirigeant russe a rappelé qu’en septembre dernier, une pareille escadre de navires militaires était passée sous le pont de Kertch en mer d’Azov. «Ils ont totalement respecté tous les accords et les exigences. Ils ont communiqué qui ils étaient, combien ils étaient, où ils allaient. Nous leur avons fourni un pilote et les avons calmement accompagnés jusqu’à leur destination en d’Azov», a précisé V. Poutine.

Dans la matinée du 25 novembre trois navires de la Marine ukrainienne ont violé la frontière maritime russe, effectuant des manœuvres dangereuses et refusant d’exécuter les ordres des garde-côtes. L’incident naval s’est produit au niveau du détroit de Kertch, qui sépare la mer d’Azov de la mer Noire.

Les garde-côtes russes ont dû avoir recours aux armes pour arrêter les vaisseaux ukrainiens. La Russie a ouvert une affaire pénale à la suite de la violation de sa frontière nationale, alors que le Président ukrainien Piotr Porochenko a promulgué un décret, approuvé par le Parlement ukrainien, instaurant la loi martiale dans certaines zones du pays pour une durée de 30 jours à dater du 28 novembre.

En commentant aux médias locaux l’incident dans le détroit de Kertch, le Président ukrainien a affirmé que l’Ukraine était menacée d’une «guerre d’envergure» avec la Russie. Selon lui, ses propos sont justifiés par les informations des services de renseignement selon lesquelles la technologie militaire russe, parmi laquelle les chars, est concentrée à proximité des frontières ukrainiennes. «C’est pourquoi je veux que personne ne pense qu’il s’agisse de jouets. Le pays est menacé d’une guerre d’envergure avec la Russie», a ajouté le dirigeant ukrainien en expliquant ainsi sa décision d’instaurer la loi martiale.

Moscou muscle sa défense

Dans le contexte de tensions accrues dans la mer Noire, une batterie supplémentaire de systèmes antimissiles russes S-400 sera mise en service en Crimée pour veiller à la sécurité de la région avant la fin de l’année, a communiqué le porte-parole du District militaire Sud, Vadim Astafiev. «Prochainement le nouveau système […] remplacera le système antimissile précédent», a-t-il déclaré en précisant que ce changement aurait lieu dans le cadre du réarmement.

Les spécialistes ont commencé à préparer le dispositif militaire l’acheminement vers son lieu permanent de stationnement.

Le S-400 Triumph est le système de défense antiaérienne et antimissiles russe le plus moderne, capable également de détruire des cibles terrestres. La portée des missiles qui l’équipent dépasse les 400 kilomètres. Plus, lesdits missiles peuvent atteindre une altitude de 30 kilomètres. En parallèle, des systèmes de missiles antinavires Bal ont été transférés dans la région de Kertch. Ces systèmes sont conçus pour détruire leurs cibles jusqu’à une distance de 120 kilomètres, à partir d’une position située à 10 kilomètres du littoral, de jour comme de nuit et par toutes les conditions météorologiques. Ils sont dotés de missiles Kh-35 capables de détruire un navire déplaçant jusqu’à 5.000 tonnes. Tout système Bal peut tirer huit missiles sur des cibles différentes en 24 secondes.

En face, Washington n’a pas manqué de réagir. Ainsi, un conseiller stratégique américain, Keith Dayton, est entré en fonction au ministère ukrainien de la Défense et à l’état-major des Forces armées ukrainiennes, selon le service de presse du ministère. «Mme Marie Yovanovitch [ambassadrice américaine en Ukraine, ndlr] a présenté le conseiller stratégique américain, M. Keith Dayton, qui se met à la tâche au ministère de la Défense et à l’état-major des forces armées ukrainiennes», a-t-il relaté tout en précisant que Stepan Poltorak, ministre ukrainien de la Défense,  a eu une entrevue mardi 27 novembre avec Mme Yovanovitch et M. Dayton qui a porté sur la situation mer Noire, ainsi que sur le déroulement des réformes de l’armée en Ukraine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.