Lutte anti-terroriste en Tunisie : Un arsenal de guerre saisi

Lutte anti-terroriste en Tunisie : Un arsenal de guerre saisi
Les autorités tunisiennes annoncent avoir arrêté trois hommes après la découverte de trois importantes caches d’armes : les deux premières se situent dans de petites localités à proximité de la ville de Ben Guerdane, au sud du pays. La troisième, dans un quartier de Ben Guerdane. Une découverte significative pour les forces de l’ordre, qui insistent sur la quantité saisie d’armes de guerre et de munitions. Des lance-roquettes, des missiles sol-air, des kalachnikov ou encore des mines antichar. Les forces spéciales ont mis à jour, au cours du week-end, un véritable arsenal de guerre. Trois caches d’armes ont été découvertes, dont certaines enfouies sous terre. Mais le ministère de l’Intérieur insiste surtout sur la dernière saisie : à l’intérieur d’un garage, en périphérie de Ben Guerdane, les agents ont récupéré au moins trente caisses de munitions, une cinquantaine de fusils, douze kilos d’explosifs et plus d’un millier de tasers.
Depuis 2012, les forces de l’ordre découvrent régulièrement des caches d’armes, mais rarement en d’aussi grandes quantités. Pour l’instant, les autorités ne précisent pas d’où proviennent ces armes, ni depuis quand elles ont pu être stockées là. Elles pourraient venir de la Libye voisine, où ce type d’armes de guerre circule en grande quantité.
Certains experts avancent la possibilité que ces caches existent en fait depuis plusieurs mois, en prévision de l’offensive ratée contre Ben Guerdane. En mars dernier, un commando de plusieurs dizaines de combattants armés avait tenté de prendre le contrôle de cette ville, dont la proximité avec la Libye facilite l’acheminement des armes, mais aussi le mouvement des groupes djihadistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.