Lutte contre le dopage dans le sport: Le projet de loi adopté par l’Hémicycle

Lutte contre le dopage dans le sport: Le projet de loi adopté par l'Hémicycle

Enfin le projet de loi inhérent à la lutte contre le dopage a été adoptée  hier mardi par la Chambre des Conseillers. Mais l’entrée en vigueur de cette loi est tributaire de la promulgation des textes réglementaires. C’est depuis 2009 que le projet de loi sur la lutte contre le dopage traîne dans les tiroirs. Pourtant le Maroc est l’une des nations signataires de la convention internationale de l’UNESCO, adoptée par l’organisation des Nations Unies , le 19 octobre 2005 et ratifiée par le Maroc le 15 avril 2009. Ce n’est qu’en 2016 que les pouvoirs publics ont réactivé ce projet de loi en l’adaptant dans un premier temps à la législation internationale en vigueur. Adopté par le Conseil du gouvernement,  ce projet de loi avait été adopté par la Chambre des députés le 2 août 2016 et in fine par la Chambre des Conseillers, hier mardi 11 juillet.  Cette loi devra incessamment être publiée au Bulletin Officiel mais sa mise en oeuvre dépend de la promulgation des décrets d’application dont l’adoption relève de la compétence du Conseil du gouvernement. Parmi les points forts de cette, c’est la mise en place d’une Agence Nationale de Lutte contre le dopage. L’Etat est désormais condamné à consacrer les moyens humains et matériels conséquents pour non uniquement lutter contre le dopage et assurer une pratique sportive saine mais aussi pour protéger les sportifs. Et dans cette lutte contre le dopage , il y a aussi le suivi longitudinal des sportifs,  un instrument indispensable pour assurer un bon encadrement technique et atteindre la performance de haut niveau.  Il est à signaler que les compétitions sportives au Maroc de toutes disciplines confondues se déroulent sans contrôle anti-dopage sauf en athlétisme où la Fédération Royale Marocaine d’Athlétisme qui a son programme national financée par ses propres moyens devant un ministère qui galère et fait de la nonchalance une impuissance publique qui coûte cher aux contribuables !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.