M2M: L’année 2020 s’annonce morose
M2M: L’année 2020 s’annonce morose

Suite à l’arrivée à échéance le 31/12/2019 de la concession ASSIAQA CARD ayant assuré la fabrication et le renouvellement des permis de conduire et des cartes grises pendant 12 ans, M2M Group anticipe, en 2020, un repli de ses réalisations commerciales et de son résultat net consolidé de 80 MDH et de 12 MDH respectivement, comparativement à 2019.

Le S1 2020 accusera, pour sa part, une baisse de 35 MDH pour le CA consolidé et de 5 MDH pour le RN consolidé. Dans le détail, ce marché devait prendre fin il y a déjà 4 ans et a été prorogé à deux reprises en raison du retard pris dans le dispositif, vu qu’il restait encore 1,6 millions de permis à renouveler et 600 000 autres appartenant aux MRE.
Notons que pendant la durée de la concession, ASSIAQA CARD a mobilisé une enveloppe d’investissement de 147MDH, dont 20 MDH sur le seul exercice 2019, portant principalement sur la mise à niveau des plateformes de gestion, de traitement et de production de titres électroniques de transport.

En effet, la filiale de M2M Group a produit, depuis sa création, plus de 10,8 millions de permis et 8 millions de cartes grises pour un réseau de 165 agences dédiées au remplacement des documents papiers.
Partant, le Ministère du Transport devrait, en principe, hériter du parc d’équipements et de machines ainsi que des locaux détenus actuellement par l’entité.
Les services liés à la consultation par terminaux des infractions sur les permis de conduire, le développement d’autres applications destinées aux sociétés de transport et aux loueurs de voitures sont restées en stand-by.

Suite à cette perte de concession, l’opérateur devrait vraisemblablement démanteler la structure dédiée à cette ligne métier.
En revanche, et afin de pallier à la perte de ce marché à terme, le Management table sur de nouveaux relais de croissance, notamment avec le développement des programmes E-Gov à l’échelle internationale, la montée en puissance de sa filiale NAPS spécialisée en services monétiques et le lancement de la nouvelle génération des solutions MX Payment Plus.
Enfin, ce serait le français IDEMIA qui s’occuperait de la sous-traitance de la production des documents électroniques pour le compte de DAR AS-SIKKAH sous le contrôle du Ministère via l’Agence Nationale de la Sécurité Routière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.